Cerinnov : activité et résultats 2019 pénalisés par le ralentissement économique général sur ses marchés

Cerinnov : activité et résultats 2019 pénalisés par le ralentissement économique général sur ses marchés©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 30 avril 2020 à 07h14

En 2019, Cerinnov Group a affiché un chiffre d'affaires consolidé de 14,2 ME en repli par rapport à 2018. Sur la seconde partie de l'année, la transformation commerciale attendue ne s'est pas concrétisée dans un contexte de ralentissement économique général sur les principaux marchés géographiques adressés par l'entreprise.

Ce contexte n'a ainsi pas permis d'afficher une activité au second semestre supérieure à celle du premier semestre, comme attendu, mais un montant équivalent de 7,1 ME sur chacun des deux semestres de l'exercice 2019.
Cette situation a pesé sur les activités Cerinnov Solutions (équipements et solutions complètes) et Thermal Solutions (fours).
L'activité Color Solutions (consommables propriétaires non associés aux solutions complètes) ressort en progression, intégrant le savoir-faire d'Emaux Soyer, acquis en juin 2018, et permettant d'afficher une hausse des revenus récurrents qui représentent 36% du chiffre d'affaires total annuel, contre 27% en 2018 et 25% en 2017.
Cette hausse de la contribution des revenus récurrents a un impact positif sur le taux de marge brute qui représente 64% du chiffre d'affaires de l'exercice, soit une appréciation de près de 9 points par rapport à 2018.

Sur l'exercice les charges opérationnelles ont été étroitement encadrées. Les charges de personnel s'établissent à 6,7 ME contre 6,4 ME en 2018 intégrant en année pleine les équipes d'Emaux Soyer (à compter de juillet 2018). Les autres charges d'exploitation sont stables à 4,7 ME. Ces évolutions n'intègrent que partiellement les effets des réductions de charges engagés au cours des derniers mois.
L'appréciation de la marge brute et l'encadrement des charges opérationnelles ne permettent toutefois pas de compenser la baisse de l'activité qui pèse mécaniquement sur les résultats de la période.
L'EBITDA s'établit ainsi à (876) KE et le résultat d'exploitation à (1.632) KE, après prise en compte des variations nettes d'amortissements et de dépréciations.
Après comptabilisation de la dotation aux amortissements de l'écart d'acquisition liée au rachat de Ceramifor et d'Emaux Soyer, le résultat net s'établit à (2.281) KE.

Situation financière au 31 décembre 2019

Au 31 décembre 2019, Cerinnov Group affiche des capitaux propres de 9,2 ME, une dette financière de 7,1 ME et des disponibilités de 2,3 ME.
L'encaissement du CIR 2018, le recouvrement de certaines créances et le produit de l'augmentation de capital réalisée en décembre ont permis de maintenir la trésorerie au même niveau qu'au 30 juin 2019 en dépit de la baisse de l'activité.

2020 : face au COVID-19, mise en place de mesures pour préserver l'entreprise et ses collaborateurs

Depuis le début de l'années 2020, l'attentisme des donneurs d'ordres s'est encore renforcé avec l'épidémie mondiale de coronavirus, réduisant la visibilité sur l'évolution de l'activité pour 2020.
Face à cette crise sans précédent qui affecte l'ensemble des zones où opère la société, les premières mesures ont porté sur la sécurité des collaborateurs (travail à distance lorsque cela était possible, mise à disposition d'équipements de sécurité sanitaire pour les collaborateurs sur sites, etc.).

Par ailleurs, des mesures supplémentaires de réduction de ses charges ont été engagées, en complément des économies de 0,8 ME déjà programmées pour cette année, pour un montant cumulé total qui devrait être de l'ordre de 1,3 ME en base annuelle.
Ces mesures seront réalisées en conservant l'organisation industrielle et commerciale en place pour assurer la relance de la production dès le retour à un contexte plus favorable.
A ces mesures s'ajoute la fermeture de l'unité d'assemblage nord-américaine se traduisant par une réduction immédiate des loyers de la filiale (environ 100 KE d'économies en année pleine) sans pour autant remettre en question la présence commerciale sur ce pays stratégique.

Pour défendre sa trésorerie malgré la forte baisse de l'activité, Cerinnov Group bénéficie également des mesures d'aide gouvernementales :
- Chômage partiel avec quasiment l'ensemble de l'effectif concerné associé à un apurement des compteurs de congés, représentant un taux d'activité moyen de 15% ;
- Report de versement des charges sociales et fiscales depuis le mois de mars.

Cerinnov Group a aussi négocié avec l'ensemble de ses partenaires bancaires, y compris Bpifrance, la suspension durant une période de 3 mois de l'ensemble de ses échéances de prêts. Un emprunt de couverture (PGE) a été mis en place avec le pool bancaire, avec différé de remboursement d'un an. Cet emprunt d'un montant de 3,6 ME, garanti à hauteur de 90% par Bpifrance, et à des conditions financières favorables, pourra être amorti si nécessaire sur une durée pouvant aller jusqu'à 5 ans.

Enfin, afin de redimensionner son organisation avec son nouveau périmètre d'activité, le Groupe s'est séparé de plusieurs managers en France et au Portugal. Cette organisation resserrée ne remet pas en question la capacité de redémarrage industrielle et commerciale de l'entreprise.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.