Cerinnov Group : recule après les annonces

Cerinnov Group : recule après les annonces©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 26 février 2021 à 10h22

Dans la poursuite du premier semestre, la crise sanitaire lié à l'épidémie de Covid-19 a continué de peser au second semestre sur les investissements des principaux secteurs clients et sur l'activité commerciale de Cerinnov qui a publié un CA de seulement 7,3 ME en 2020, contre 14,2 ME en 2019. Afin de faire face à cette situation, le groupe a engagé rapidement, dès le 1er semestre, des mesures de réduction de ses charges et de maîtrise de sa consommation de trésorerie, qu'il a poursuivi au second semestre. Au total, Cerinnov Group aura ainsi généré sur l'ensemble de l'année des économies de l'ordre de 2 ME, lui permettant d'adapter sa structure de charges à son périmètre d'activité réduit. Il est important de rappeler que ces décisions ne remettent pas en question la capacité de rebond du Groupe tant au niveau industriel que commercial, dès que la situation sanitaire se normalisera et que les incertitudes quant à l'évolution de cette situation se réduiront.

Dans la poursuite du premier semestre, la crise sanitaire lié à l'épidémie de Covid-19 a continué de peser au second semestre sur les investissements des principaux secteurs clients et sur l'activité commerciale de Cerinnov qui a publié un CA de seulement 7,3 ME en 2020, contre 14,2 ME en 2019. Afin de faire face à cette situation, le groupe a engagé rapidement, dès le 1er semestre, des mesures de réduction de ses charges et de maîtrise de sa consommation de trésorerie, qu'il a poursuivi au second semestre.
Au total, Cerinnov Group aura ainsi généré sur l'ensemble de l'année des économies de l'ordre de 2 ME, lui permettant d'adapter sa structure de charges à son périmètre d'activité réduit. Il est important de rappeler que ces décisions ne remettent pas en question la capacité de rebond du Groupe tant au niveau industriel que commercial, dès que la situation sanitaire se normalisera et que les incertitudes quant à l'évolution de cette situation se réduiront.

En 2021, le groupe continuera de bénéficier de ces réductions de charges sur une base d'année pleine. En parallèle, en vue de défendre sa trésorerie dans cette situation exceptionnelle, Cerinnov Group a activé au cours de l'année une série de mesures d'aide (aides gouvernementales, suspension d'échéances de prêts, mise en place d'un PGE, subvention et prêt de la Région) qui lui a permis de maintenir ses disponibilités nettes à hauteur de 2,7 ME au 31 décembre 2020, contre 2,9 ME à fin juin 2020.

"Le chiffre d'affaires 2020 de Cerinnov est ressorti inférieur aux attentes "et traduit le quasi-gel du marché avec la crise, en particulier sur l'activité fours (-70%) qui représentait 51% du CA 2019" commente Portzamparc qui estime que la situation sera encore loin d'être normalisée en 2021, mais l'activité semble redémarrer sur un plan commercial, notamment avec une reprise des commandes/sollicitations commerciales dans cette activité, souligne l'analyste. "A ce stade nous confirmons notre scénario, ce qui passe par rebond partiel de l'activité en 2021 et une réduction des pertes puis retour dans le vert en 2022... Rappelons également que Cerinnov sortira endetté de la crise, mais que sa liquidité n'est pas un sujet court-terme grâce aux différents outils mobilisés" explique encore l'analyste.

"La situation reste compliquée, mais cette publication nous permet de confirmer à ce stade notre scénario, ce qui est en soi une bonne nouvelle... Surtout, le groupe semble progressivement retrouver des perspectives commerciales concrètes. Nous maintenons notre recommandation 'Conserver' et notre objectif de 1,5 euro" conclut Portzamparc.
Le titre recule de 3,5% ce vendredi à 1,38 euro ce vendredi matin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.