CGG en hausse après ses résultats

CGG en hausse après ses résultats
Une acquisition sismique 3D.

Boursier.com, publié le vendredi 09 mars 2018 à 09h08

CGG a renoué avec les bénéfices opérationnels au quatrième trimestre, hors éléments exceptionnels, grâce à une activité dynamique. Sur l'exercice 2017 entier, les revenus ont atteint 1,32 milliard de dollars, en hausse de 10%, pour un Ebitda de 370 M$, qui progresse de 14%. La perte opérationnelle se réduit de -213 à -77 M$, mais la perte nette reste alourdie par les exceptionnels, à -514 M$ contre -186 M$ en 2016. Le cash-flow libre avant charges non-récurrentes est à -95,7 M$ (-6,7 M$ en 2016). Après charges non-récurrentes, il ressort à -197 M$ (-174 M$ en 2016). Beaucoup d'événements sont intervenus après la clôture, notamment les levées de fonds nécessaires à la restructuration financière, ce qui a permis au management de préparer les comptes selon le principe de la continuité d'exploitation.

La moyenne des attentes de 12 analystes ressortait à 339 M$ d'Ebitda, -245,5 M$ de résultat opérationnel et -508 M$ de résultat net. Le solide 4ème trimestre a permis d'atténuer les pertes.

Cette année, CGG s'attend à un chiffre d'affaires en légère hausse, d'environ 1,5 milliard de dollars, à plus ou moins 5%, dans un marché stabilisé et encore attentiste. La marge d'Ebitda devrait se situer entre 35 et 40% après 28% en 2017 (le consensus est à 36,4%). Les investissements cash multi-clients se situeront dans la fourchette 275 à 325 M$, avec des préfinancements supérieurs à 70%. Les investissements industriels et de R&D devraient représenter 100 à 135 M$. CGG estime que le coût de sa dette sera de l'ordre de 85 M$ en numéraire, tandis que les frais du plan de transformation atteindront 25 M$.

Cash flow positif en 2019 ?

A la clôture des opérations de restructuration financière et en vision pro forma, CGG bénéficie d'une situation de bilan assainie avec un niveau de dette nette ramené à 631 M$ et un ratio de levier de 1,7 fois, souligne le directeur général Jean-Georges Malcor, qui présentait ses derniers résultats annuels. Le groupe aborde 2018 avec confiance et sera à même de tirer pleinement profit du rebond de marché à venir, assure le dirigeant.

L'action démarre la séance sur une note positive en s'adjugeant 5% à 1,551 euro, dans de gros volumes. Lors de la conférence de présentation des résultats, le directeur général a indiqué qu'il voyait le marché rebondir en fin d'année ou au début de l'année 2019. Dans un tel contexte, son groupe devrait encore consommer un peu de trésorerie en 2018 avant de repasser en positif l'année prochaine.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.