CGG : les objectifs 2020 suspendus

CGG : les objectifs 2020 suspendus©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 08 avril 2020 à 08h22

Le chiffre d'affaires des activités du Groupe CGG devrait s'établir autour de 273 M$, en baisse de 3% d'une année sur l'autre au T1. Le chiffre d'affaires du segment Géosciences devrait s'établir autour de 93 M$, en hausse de 2%. Les ventes du segment Multi-Clients devraient s'établir autour de 104 M$, en hausse de 17%. Les après-ventes sont prévues autour de 47 M$.
Les ventes externes du segment Equipement devraient s'établir autour de 76 M$, en baisse de 25%.

CGG anticipe un cash-flow net positif de 25 millions$ au premier trimestre 2020. Le groupe prévoit à fin mars 2020 de l'ordre de 622 millions$ de trésorerie disponible et une dette nette de l'ordre de 583 million$.

Le carnet de commandes de l'activité Géoscience est de 278 millions$, en hausse de 7% d'une année sur l'autre.

Sophie Zurquiyah, Directeur général de CGG, a déclaré : "Dans la crise sanitaire actuelle, notre priorité absolue demeure la santé et la sécurité de nos employés et de nos partenaires. Je tiens à remercier toutes nos équipes du monde entier pour leur dévouement et leur professionnalisme dans ces circonstances difficiles. Après un premier trimestre 2020 solide, nous entrons dans l'environnement actuel avec environ 622 millions de dollars de trésorerie disponible, un nouveau profil plus résilient, aucune dette obligataire à rembourser avant avril 2023 et aucun besoin de refinancement. La génération de cash, la préservation de nos liquidités, la satisfaction de nos clients et le maintien de notre différenciation technologique sont nos priorités majeures."

Objectifs financiers 2020 suspendus

L'industrie pétrolière et CGG en particulier évoluent dans un environnement incertain, et ce en raison du contexte macro-économique associé à la pandémie COVID-19 et à la volatilité du marché boursier mais également en raison de l'environnement pétrolier suite à l'augmentation massive de la production de pétrole et au déclin attendu de la demande mondiale dans un contexte de récession économique.

"À ce jour, la grande majorité de nos employés sont en télétravail" souligne la direction. "Au sein de Géoscience, nos projets se déroulent comme prévu et nos centres de données sont tous opérationnels. Les programmes multi-clients au Brésil, au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Australie se poursuivent. Les usines de fabrication d'équipements Sercel en France et aux Etats-Unis sont arrêtées depuis le 19 mars, tandis que l'usine en Chine est en production normale après avoir été fermée pendant deux semaines courant janvier".

A date, les objectifs financiers 2020 communiqués le 6 mars 2020, qui étaient basés sur un prix du baril de brent de 55-65$, ainsi que les ambitions financières 2021 communiqués lors du Capital Market Day du 7 novembre 2018 et qui étaient fondées sur un prix du baril de brent de 60-70$, ne sont plus pertinents.

"La société suit actuellement de près la situation économique ainsi que l'activité de ses clients en vue d'évaluer l'impact sur son chiffre d'affaires et sur sa rentabilité 2020 et ainsi actualiser ses objectifs financiers pour les années 2020 et 2021, qui ne sont également plus pertinents.
Nous pensons que la stratégie de CGG fondée sur la technologie, les services et les données de haut de gamme et sur le repositionnement réussi dans le développement des réservoirs et l'optimisation de la production de pétrole et de gaz, doit nous permettre de traverser avec succès une période de moindre activité et - encore à confirmer- prolongée" commente le groupe.

La société a l'intention de publier ses objectifs financiers actualisées pour l'année 2020 au cours de sa présentation financière du premier trimestre 2020 prévue le 12 mai prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.