CGG recule après les résultats, redressement attendu en 2021

CGG recule après les résultats, redressement attendu en 2021©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 05 mars 2021 à 09h17

CGG pointe en retrait (-2,7% à 1,05 euro) après la publication de ses résultats annuels. Le groupe parapétrolier a essuyé une nouvelle perte en 2020 mais a vu ses comptes se redresser sensiblement au quatrième trimestre. Sur l'exercice clos, la firme a essuyé un déficit net de 438 M$ pour des revenus de 886 M$ (-35%). Le résultat net des activités poursuivies est ressorti à -376 M$ contre +126 M$ en 2019.

CGG pointe en retrait (-2,7% à 1,05 euro) après la publication de ses résultats annuels. Le groupe parapétrolier a essuyé une nouvelle perte en 2020 mais a vu ses comptes se redresser sensiblement au quatrième trimestre. Sur l'exercice clos, la firme a essuyé un déficit net de 438 M$ pour des revenus de 886 M$ (-35%). Le résultat net des activités poursuivies est ressorti à -376 M$ contre +126 M$ en 2019.

"En 2021, à condition que les économies mondiales continuent de se redresser graduellement et que les prix du pétrole se stabilisent au-dessus de 50 $/baril, CGG devrait tirer parti de son programme de réduction de coûts, sa performance devrait se renforcer progressivement au second semestre et le Groupe devrait retrouver une génération de cash-flow net positive sur l'année", a précisé le management.

CGG devrait également connaitre un taux de croissance de son chiffre d'affaires annuel des activités à un chiffre, moyen, qui reflète une croissance des ventes de l'Équipement, une reprise progressive des activités Géosciences à partir du second semestre de 2021 et des revenus de préfinancement de ses études Multi-Clients moins élevés alors que l'EBITDAs des activités devrait rester stable d'une année sur l'autre compte-tenu d'un mix d'activités moins favorable.

La valorisation du groupe à 4,7x l'EBITDA 2021 estimé est en ligne avec les références historiques, explique Oddo BHF. Le secteur de la sismique restera sous pression. Même si CGG réalise 80% de son activité dans l'optimisation des réservoirs vs 20% dans l'exploration, l'environnement restera sous contrainte... De quoi rester 'neutre' avec un objectif de 1 euro.

Portzamparc se montre davantage optimiste. La perspective d'un FCF positif en 2021, la politique de l'OPEP et un contexte plus favorable à la restructuration de la dette (et abaissement de son coût) sont autant d'éléments positifs qui le conduisent à passer à l''achat' sur le dossier, avec en première approche un objectif à 1,35 euro.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.