CGG : un analyste dégrade

CGG : un analyste dégrade©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 22 avril 2020 à 14h52

CGG avance timidement de 1,6% à 0,95 euro dans le sillage du baril de pétrole qui redresse la tête cet après-midi, même si le marché de l'or noir reste pour le moins volatile. L'actualité autour du groupe de services pétroliers est également marquée par une note de la Société Générale qui a dégradé la valeur à 'conserver' tout en réduisant sa cible de 1,99 à 1,13 euro.

La banque estime que les investissements dans l'industrie énergétique mondiale s'effondreront en 2020 et 2021. En outre, 2020 sera une année d'"évaluation" car si les entreprises sont en meilleure forme qu'en 2014, ce ralentissement pourrait être "plus sévère". Dans ce contexte, avoir une proportion plus faible de coûts fixes par rapport aux coûts variables sera "critique". Le courtier estime par ailleurs que l'année prochaine pourrait bien être celle des fusions et acquisitions dans le secteur. Si des opérations entre entreprises sont principalement envisagées, les fonds de capital-investissement et les fonds souverains pourraient être tentés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.