Chahuté en bourse, Europcar confirme ses objectifs 2017 et dévoile ses ambitions 2020

Chahuté en bourse, Europcar confirme ses objectifs 2017 et dévoile ses ambitions 2020©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 17 janvier 2018 à 07h25

La nervosité était à son comble hier sur Europcar, qui a perdu 6% en clôture à la Bourse de Paris, pour plonger juste sous le seuil symbolique des 10 euros. Les investisseurs attendaient la journée investisseurs programmée aujourd'hui avec une certaine appréhension, après avoir connu pas mal de déception au cours des derniers mois sur le dossier. Premier enseignement pour le court terme : les quatre objectifs 2017 ont été réitérés, à savoir une croissance organique de plus de 3%, une marge d'Ebitda corporate de plus de 11,8%, un taux de conversion des flux de trésorerie d'exploitation disponibles supérieur à 50% et un ratio de distribution des dividendes de plus de 30%. En intégrant les acquisitions, le chiffres d'affaires pro forma 2017 devrait avoisiner 2,8 MdsE.

La présidente Caroline Parot et ses deux directeurs généraux, Ken Mc Call et Fabrizio Ruggiero, vont aussi présenter aujourd'hui la stratégie globale. Globalement, le management prévoit de se concentrer sur le développement de son marché traditionnel de la location de véhicule et d'augmenter considérablement sa présence sur les segments des nouvelles mobilités (autopartage, VTC, plateformes multimodales et covoiturage). Il planche aussi sur une offre "Network as a Service" pour de tierces parties.

Un plan d'investissement précis

Postérieurement aux deux acquisitions majeures récentes (Buchbinder et Goldcar), Europcar confirme viser des synergies de coût récurrentes d'au moins 30 ME de Goldcar et d'au moins 10 ME de Buchbinder d'ici la fin de 2020, dont au moins 75% devraient être complétées d'ici la fin de 2019. D'ici la fin 2020, l'objectif reste de dégager 3 MdsE de revenus au moins, et 14% de marge d'Ebitda corporate, mais hors nouvelle mobilité. La direction estime que le groupe est en capacité d'autofinancer d'autres acquisitions (notamment dans le segment Vans & Trucks, les franchisés et le segment Cars), mais aussi des investissements dans les nouvelles mobilités, des dépenses d'investissement hors flotte et des dividendes. Sur la période 2018-2020, Europcar veut continuer à afficher une conversion du cash-flow libre supérieure à 50% et un levier corporate inférieur à 3 fois. Il a prévu de consacrer 150 ME à des acquisitions cette année et 150 à 250 ME pour des dépenses d'investissement dans les nouvelles mobilités et des rapprochement, partenariats stratégiques inclus. 50 ME seront consacrées chaque année aux des dépenses d'investissement hors flotte. Enfin, le groupe va maintenir sa politique actuelle de dividendes, soit verser plus de 30% de son résultat net. Il est également prêt à procéder à des rachats d'actions tactiques.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU