Chine : Donald Trump va annoncer des mesures ce vendredi !

Chine : Donald Trump va annoncer des mesures ce vendredi !
Donald Trump lors d'une réunion à la Maison Blanche, à Washington.

Boursier.com, publié le jeudi 28 mai 2020 à 22h50

Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi soir qu'il donnerait une conférence de presse, vendredi, au sujet de la Chine, alors que le parlement chinois vient d'adopter la loi de sécurité nationale restreignant les libertés civiles à Hong Kong.

La question du respect de la démocratie à Hong Kong, ainsi que la gestion de la crise du coronavirus, ont ravivé les tensions entre les deux géants économiques mondiaux, et menacent de remettre en cause l'accord commercial signé entre Washington et Pékin le 15 janvier dernier.

L'annonce de la tenue de cette conférence de presse a entraîné une inversion de tendance à la Bourse de New York, jeudi soir. Les principaux indices, qui gagnaient auparavant près de 1%, se sont retournés à la baisse pour finir en recul d'environ 0,5%.

Le statut économique spécial de Hong Kong sur la sellette

Mercredi, le secrétaire d'Etat Mike Pompeo a estimé que Hong Kong ne disposait plus de l'autonomie nécessaire pour bénéficier d'un traitement spécifique de la part des Etats-Unis en matière commerciale. Il revient désormais à Donald Trump de décider s'il suspend le statut économique spécial de Hong Kong, qui permet actuellement à ce territoire chinois d'être exempté des droits de douane imposés à la Chine continentale.

Donald Trump pourrait prendre une série de mesures de rétorsion allant de nouveaux droits de douane à des sanctions contre des personnalités chinoises (limitations de visas, interdictions bancaires...)

Mercredi, il avait indiqué qu'il ferait une déclaration sur la question de Hong Kong "avant la fin de la semaine", évoquant "quelque chose de fort". Il avait ajouté qu'il ne voyait pas comment Hong Kong pourrait demeurer un centre financier si la Chine "prenait le contrôle".

Pour Pékin, "un virus politique se propage aux Etats-Unis"

Du côté de Pékin, le ministère des Affaires étrangères a affirmé dès mercredi que la Chine riposterait si Washington prenait des mesures relatives à la loi sur la sécurité nationale à Hong Kong. Dimanche, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, avait averti que la Chine et les Etats-Unis étaient "au bord d'une nouvelle Guerre froide".

"Outre la dévastation causée par le nouveau coronavirus, un virus politique se propage aux Etats-Unis", avait regretté devant la presse le chef de la diplomatie chinoise, sans nommer le président américain. "Ce virus politique saisit toutes les occasions pour attaquer et diffamer la Chine", avait-il fustigé...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.