Chine : une santé économique insolente ?

Chine : une santé économique insolente ?
Contrôle de température en Chine, à Pékin, dans la station de métro de Xizhimen, face à l'épidémie de coronavirus.

Boursier.com, publié le lundi 18 janvier 2021 à 08h59

Le SSE chinois a pris 0,84% ce jour suite à des données économiques particulièrement positives. La place de Hong Kong s'est également bien comportée (+0,8% sur le Hang Seng), alors que les autres marchés boursiers asiatiques ont affiché des performances plus mitigées. Tokyo a abandonné 1% et le Kospi sud-coréen a cédé 2,3%.

Le SSE chinois a pris 0,84% ce jour suite à des données économiques particulièrement positives. La place de Hong Kong s'est également bien comportée (+0,8% sur le Hang Seng), alors que les autres marchés boursiers asiatiques ont affiché des performances plus mitigées. Tokyo a abandonné 1% et le Kospi sud-coréen a cédé 2,3%.

L'économie chinoise a fortement progressé au quatrième trimestre 2020, sur un rythme de 6,5% contre 6,1% de consensus, ce qui confirme la rapidité du redressement chinois, malgré la crise sanitaire et les tensions commerciales récurrentes avec les États-Unis de Donald Trump. Les données officielles publiées ce lundi montrent donc un produit intérieur brut chinois en hausse de 6,5% sur la période octobre-décembre, en rythme annuel, après une croissance de 4,9% au troisième trimestre. Sur la totalité de l'année 2020, le PIB chinois a progressé de 2,3%, d'après les données du Bureau national de la statistique (BNS). Ainsi, la Chine est la seule puissance économique majeure à avoir évité une contraction l'année dernière. Le pays avait pourtant bien mal débuté l'année 2020, avec une contraction historique de 6,8% au premier trimestre, lorsque le foyer de contamination au coronavirus de Wuhan s'était transformé en pandémie. Mais les mesures strictes déployées et les actions de stimulus de Pékin ont donc permis ce prompt rétablissement de l'économie chinoise, avec les exportations et malgré une consommation décevante.

Face à cette reprise, la banque centrale chinoise aurait, selon Reuters, revu en baisse certaines mesures de soutien. En rythme trimestriel, le PIB chinois a progressé de 2,6% sur la période octobre-décembre, selon les données du BNS, alors que le consensus ressortait à +3,2%.

D'autres statistiques chinoises ont été publiées par ailleurs ce lundi, montrant une vive progression de 7,3% de la production industrielle (contre 6,9% de consensus), un taux de chômage conforme aux attentes à 5,2%, ainsi qu'une expansion de 4,6% de la consommation (consensus 5,5%). La croissance des ventes au détail en décembre a toutefois été inférieure au consensus à 4,6%, contre 5% en novembre, alors que les ventes de cosmétiques et d'automobiles ont ralenti.

L'année 2021 devrait être marquée pour l'économie chinoise par un rebond de 8,4% selon le consensus, avant un ralentissement à 5,5% en 2022. Ces anticipations sont toutefois à relativiser compte tenu du récent rebond du nombre quotidien d'infections au coronavirus en Chine, qui pourrait affecter l'activité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.