Chute historique de l'activité dans le secteur des services en France

Chute historique de l'activité dans le secteur des services en France©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 03 avril 2020 à 09h51

Les indices PMI IHS Markit de mars signalent une baisse sans précédent de l'activité dans le secteur des services français. Les nombreux arrêts d'activité et fermetures d'établissements ont entraîné la plus forte contraction du volume des nouvelles affaires de l'histoire de l'enquête, surpassant largement le précédent record enregistré au plus fort de la dernière crise financière mondiale en 2009. L'effondrement de la demande mondiale s'est traduit par une baisse considérable du volume des nouvelles affaires à l'export tandis que les prestataires de services français ont procédé à la plus forte réduction de leurs effectifs depuis janvier 2013, souligne IHS Markit.

L'indice titre IHS Markit de l'activité commerciale s'est ainsi effondré par rapport à son niveau de février (52,5) pour afficher, à 27,4 en mars (29 en première estimation), son plus bas niveau historique.

Se repliant de son côté de 52,0 en février à 28,9 (30,2 annoncé initialement), l'indice composite de l'activité globale signale un taux de contraction de l'activité sans précédent dans le secteur privé français, soit le plus fort depuis le début de l'enquête en mai 1998.

Eliot Kerr, économiste à IHS Markit, commente ainsi les derniers résultats de l'enquête : "les dernières données PMI dressent un tableau peu réjouissant de l'état du secteur des services français en mars. Les fermetures d'entreprises imposées pour contenir la propagation du covid-19 ont en effet entraîné des chutes sans précédent de l'activité et du volume global des nouvelles affaires au cours du mois. La crise sanitaire ayant également fait chuter les volumes de production et de nouvelles commandes dans l'industrie manufacturière, l'activité globale du secteur privé français a accusé une baisse record en mars. Les difficultés économiques actuelles ne pourront en outre se dissiper tant que persisteront les mesures de confinement et de fermetures d'établissements imposées par les différents gouvernements afin de réduire le nombre d'infections".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.