Chute record du PIB au deuxième trimestre en France

Chute record du PIB au deuxième trimestre en France©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 31 juillet 2020 à 08h11

Comme redouté, l'économie française a connu un énorme passage à vide au deuxième trimestre, plombée par les mesures de confinement pour faire face à la pandémie de Covid19. Selon une première estimation de l'Insee, le PIB s'est effondré de 13,8% sur les trois mois clos fin juin après avoir déjà reculé de 5,9% au premier trimestre (contre une baisse de 5,3% annoncée précédemment). La contraction de l'économie française sur la période avril-juin - sans précédent depuis le début de cette série statistique en 1949 - s'avère cependant légèrement moins marquée que prévu puisque le consensus tablait sur un recul du PIB de 15,3%.

Dans le détail, les dépenses de consommation des ménages chutent (-11,0% après -5,8%) ainsi que la formation brute de capital fixe (FBCF), de manière encore plus prononcée (-17,8% après -10,3%). Les dépenses de consommation des administrations publiques sont également en baisse (-8,0% après -3,5%). Au total, la demande intérieure finale hors stocks diminue fortement : elle contribue pour -12,0 points à l'évolution du PIB. Les exportations baissent plus fortement ce trimestre (-25,5% après -6,1%) que les importations (-17,3% après -5,5%). Au total, le commerce extérieur contribue négativement à la croissance du PIB : -2,3 points, après -0,1 point au trimestre précédent. À l'inverse, les variations de stocks y contribuent positivement (+0,6 point).

L'institut rappelle par ailleurs que cette première estimation, en dépit de l'adaptation de sa méthodologie du fait d'un contexte inédit "reste fragile et est susceptible d'être révisée davantage qu'à l'accoutumée" dans ses prochaines publications.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.