Coface : des analystes visent plus haut

Coface : des analystes visent plus haut©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 28 avril 2021 à 11h12

Coface monte de 1,7% à 10,45 euros ce mercredi, alors qu'au 1er trimestre 2021, le groupe a enregistré un chiffre d'affaires consolidé de 377,9 millions d'euros, en hausse de +4,2% à taux de change et périmètres constants par rapport au 1er trimestre 2020. En données publiées (à périmètre et changes courants), le chiffre d'affaires progresse de +2%. La croissance de l'activité des clients de Coface a un impact positif de +0,2% sur le trimestre et marque une légère inflexion par rapport à l'année 2020 tandis que les prix progressent de 2,9% suite aux initiatives de re-tarification du portefeuille entreprises en 2020 au vue de la crise économique. Le taux de rétention reste élevé dans la plupart des régions et atteint 93,8% pour le groupe, niveau en léger repli par rapport au record atteint au 1er trimestre 2020 (94,3%). Les affaires nouvelles enregistrent un total de 40 ME, en baisse de 11 ME par rapport à 2020, qui constituait un nouveau record pour le groupe.

Coface monte de 1,7% à 10,45 euros ce mercredi, alors qu'au 1er trimestre 2021, le groupe a enregistré un chiffre d'affaires consolidé de 377,9 millions d'euros, en hausse de +4,2% à taux de change et périmètres constants par rapport au 1er trimestre 2020. En données publiées (à périmètre et changes courants), le chiffre d'affaires progresse de +2%.
La croissance de l'activité des clients de Coface a un impact positif de +0,2% sur le trimestre et marque une légère inflexion par rapport à l'année 2020 tandis que les prix progressent de 2,9% suite aux initiatives de re-tarification du portefeuille entreprises en 2020 au vue de la crise économique. Le taux de rétention reste élevé dans la plupart des régions et atteint 93,8% pour le groupe, niveau en léger repli par rapport au record atteint au 1er trimestre 2020 (94,3%). Les affaires nouvelles enregistrent un total de 40 ME, en baisse de 11 ME par rapport à 2020, qui constituait un nouveau record pour le groupe.

Par rapport à 2019, les affaires nouvelles progressent de 5 ME. Le chiffre d'affaires de l'activité assurance (y compris le cautionnement et le Single Risk) progresse de +6,1% à périmètre et taux de change constants par rapport au 1er trimestre 2020 bénéficiant notamment de la stabilisation de l'activité des clients, d'un haut niveau de rétention et de l'amélioration de la dynamique tarifaire impulsée en 2020. Le chiffre d'affaires des autres activités (affacturage et services) est en baisse de -1,6% par rapport au 1er trimestre 2020 sous l'effet de la baisse des revenus de l'affacturage en Allemagne dans un contexte de faiblesse des volumes, ainsi que de la baisse des revenus de recouvrement de créances.

Le résultat financier net s'élève à 5,7 ME au 1er trimestre, en hausse de 3 ME par rapport au 1er trimestre 2020, période marquée par de fortes turbulences sur les marchés financiers. Coface poursuit progressivement la réduction de son excédent de liquidité, conséquence du programme de réduction des risques initié au début de la crise sanitaire.

Le résultat opérationnel se monte à 79,6 ME sur le 1er trimestre 2021, soit plus du double par rapport à l'année précédente, suite principalement à l'amélioration du ratio de sinistralité. Le taux d'imposition effectif atteint 25% contre 50% au 1er trimestre 2020.
Au total, le résultat net (part du groupe) s'élève à 56,4 ME (12,7 ME un an plus tôt), soit en croissance de +345% et en hausse de 55% par rapport au 1er trimestre 2019.

Au 31 mars 2021, les capitaux propres du groupe s'établissaient à 2,049 milliards d'euros, en hausse de 50,9 ME, soit +2,5% (1,998 MdE au 31 décembre 2020). Leur évolution s'explique principalement par le résultat net positif de 56,4 ME compensé par des ajustements négatifs sur la juste valeur des placements (6,2 ME). Le rendement sur fonds propres moyens nets des actifs incorporels (RoATE) s'établit à 12% pour le 1er trimestre 2021.

Perspectives affichées

Le 1er trimestre de l'année a vu la mise en place progressive de campagnes de vaccination marquées par des aléas dans le choix des vaccins et de la mise en oeuvre de ces programmes. Cependant, de nombreux pays ont dû continuer de recourir à de nouvelles mesures de ralentissement de l'épidémie. L'activité économique a atteint de nouveau records dans les pays peu touchés par l'épidémie (Asie notamment) ou en phase de réouverture (Etats-Unis) provoquant des tensions dans le secteur du transport, des semi-conducteurs ou de certaines matières premières. Le vote de plans de relance importants a renforcé les attentes de reprises et provoqué un réveil des anticipations inflationnistes.

Fort d'un bilan solide et d'une politique de souscription rigoureuse, Coface estime être bien positionné pour accompagner ses clients dans cette phase de reprise attendue.
Coface poursuit également ses investissements et son développement dans le cadre de son plan stratégique, en particulier dans le métier de l'information...
Parmi les avis de brokers, Oddo BHF a remonté son objectif de cours de 10,8 à 11,5 euros avec un avis à 'surperformer' et Bryan Garnier a relevé son objectif de 11 à 12,5 euros avec une conviction à l'achat...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.