Coil : déclin de 19% de l'activité trimestrielle

Coil : déclin de 19% de l'activité trimestrielle©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 23 janvier 2018 à 17h46

Coil publie pour son quatrième trimestre un chiffre d'affaires en recul de 19% à 6,85 ME. Le chiffre d'affaires annuel 2017 se monte à 29,69 ME, en baisse de 10%. Le chiffre d'affaires 2016 était en croissance de 32% et avait atteint un niveau record. Les ventes de services d'anodisation (25,4 ME) sont en baisse de 10%.

Coil a conclu au cours de l'exercice son vaste programme d'investissements afin d'agrandir et améliorer ses ressources industrielles. En Allemagne, l'usine de Bernburg a doublé sa capacité de production avec l'ouverture d'une nouvelle ligne d'anodisation en continu et d'un nouveau hall logistique. Cette ligne de pointe, opérationnelle depuis le quatrième trimestre 2017, monte graduellement en puissance. Elle reprend depuis début 2018 la production de la ligne 3 en Belgique avec l'objectif de satisfaire la demande croissante de métal épais pour les marchés architecturaux.

En Belgique, après les importants investissements de modernisation réalisés sur les lignes 1 et 2 aux cours des exercices précédents, Coil a finalisé en fin d'année l'installation d'une ligne automatisée d'anodisation par lots.

Cette ligne Aloxide présente de nouvelles opportunités stratégiques pour Coil. Elle lui permet désormais de fournir rapidement des tôles d'aluminium anodisé en quantités réduites, notamment dans le cadre de projets architecturaux. Elle lui donne également des moyens supplémentaires pour étendre son portefeuille de produits et accéder à de nouveaux marchés finaux. "Les premières commandes traitées sur cette ligne depuis son entrée en production début 2018 ont permis de valider sa haute qualité technique", estime le groupe.

Fort de moyens industriels renforcés, le groupe "est en ordre de marche pour accueillir sa croissance à venir et développer durablement sa création de valeur sur un marché de l'aluminium anodisé aux perspectives à long terme très positives".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU