Coil dévisse après les chiffres du 1er semestre

Coil dévisse après les chiffres du 1er semestre©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 20 juillet 2018 à 09h33

Coil décroche de 13,6% en début de journée en bourse, de retour sous les 15 euros dans un volume toutefois encore assez réduit. La première réaction est donc très négative, à l'annonce d'un recul du chiffre d'affaires du premier semestre 2018. Selon le groupe, la volatilité importante des prix a un effet sur la rentabilité des utilisateurs industriels de l'aluminium et influence significativement leurs stratégies d'achat et de couverture à court terme, en particulier celles des distributeurs de métaux. "Cette situation s'est traduite au premier semestre 2018 par un mouvement de déstockage, principalement concentré au premier trimestre, les distributeurs étant conduits à reconstituer leurs stocks depuis le deuxième trimestre compte tenu d'une demande sous-jacente d'anodisation continue favorablement orientée", détaille Coil.

Coil enregistre ainsi un chiffre d'affaires de 12,1 ME au premier semestre 2018, en repli de 15,5% par rapport au premier semestre 2017, l'intégralité de cette baisse ayant été enregistrée au premier trimestre. Les ventes de services d'anodisation (11 ME au 30 juin 2018) sont en retrait de 13,7% par rapport au premier semestre 2017, mais ressortent stables au second trimestre 2018. La volatilité du prix de l'aluminium a également eu un effet à court terme sur les activités 'Projets'. Les ventes d'offres packagées (anodisation métal inclus) s'élèvent à 1,1 ME, en diminution par rapport à un premier semestre 2017 élevé. Le deuxième trimestre montre néanmoins une forte reprise du niveau des demandes de réalisation.

Sur le plan industriel, Coil a accompagné le démarrage de ses deux nouvelles lignes de production en Belgique et en Allemagne, qui devrait se traduire par certains coûts associés. La nouvelle ligne automatisée d'anodisation par lots, basée sur le nouveau procédé Aloxide, a été ouverte en Belgique en début d'exercice. La nouvelle ligne 6 d'anodisation en continu en Allemagne reprend progressivement la production de la ligne 3 en Belgique avec l'objectif d'être pleinement opérationnelle d'ici fin septembre. Le groupe anticipe un retour à une situation d'activité normale au second semestre. Avec le développement de sa nouvelle activité Aloxide et les bénéfices de son investissement dans la ligne 6, les perspectives "restent excellentes", assure Coil.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.