Colas réalise un chantier Vegecol

Colas réalise un chantier Vegecol
Colas

Boursier.com, publié le vendredi 23 avril 2021 à 18h40

Le 23 avril, dans le cadre des travaux de rénovation du Chemin des Jardins, à Vedène (Vaucluse), Colas a mis en oeuvre 230 m(2) d'enrobé clair Vegecol sur les trottoirs situés à proximité du groupe scolaire Les Jardins. L'enrobé clair Végécol est réalisé avec un liant innovant, conçu par le laboratoire de recherche de Colas et produit dans l'usine de Vitrolles, située à moins de 80 km de Vedène. Ce liant est composé principalement d'une résine végétale dérivée du pin, élaborée par une entreprise française, et d'une huile à base d'oléagineux. Translucide, il permet de réaliser des revêtements esthétiques mettant en valeur la couleur naturelle des granulats.

Le 23 avril, dans le cadre des travaux de rénovation du Chemin des Jardins, à Vedène (Vaucluse), Colas a mis en oeuvre 230 m(2) d'enrobé clair Vegecol sur les trottoirs situés à proximité du groupe scolaire Les Jardins.
L'enrobé clair Végécol est réalisé avec un liant innovant, conçu par le laboratoire de recherche de Colas et produit dans l'usine de Vitrolles, située à moins de 80 km de Vedène. Ce liant est composé principalement d'une résine végétale dérivée du pin, élaborée par une entreprise française, et d'une huile à base d'oléagineux. Translucide, il permet de réaliser des revêtements esthétiques mettant en valeur la couleur naturelle des granulats.

L'enrobé Vegecol constitue une alternative bas carbone aux solutions traditionnelles de revêtements esthétiques dans le cadre par exemple d'aménagements urbains, telles que le béton désactivé, le pavage, le dallage, etc. Vegecol est par ailleurs parfaitement adapté à la réalisation ou la rénovation de voies cyclables.

"Nous sommes ravis de la confiance que nous accorde la commune de Vedène pour ce premier chantier Vegecol, réalisé à partir d'un liant végétal, qui s'inscrit dans la démarche bas carbone du Groupe", précise François-Xavier Deshorgue, chef d'établissement de Colas à Sorgues.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.