Commerce: la Fed s'inquiète pour les investissements et la confiance

Commerce: la Fed s'inquiète pour les investissements et la confiance
illustration pour commerce-

Boursier.com, publié le jeudi 05 juillet 2018 à 23h16

Les dernières Minutes de la Fed, publiées jeudi, ont confirmé l'intention de la banque centrale américaine de continuer à relever progressivement ses taux directeurs. Toutefois la Fed s'est aussi inquiétée de la montée des tensions commerciales dans le monde.

Ces dernières pourraient nuire à l'investissement et à la confiance, a ainsi estimé la Fed dans le compte-rendu de sa réunion des 12 et 13 juin, à l'issue de laquelle elle avait relevé ses taux directeurs à 1,75%-2%.

La publication des Minutes intervient alors que les Etats-Unis s'apprêtent à appliquer ce vendredi de lourdes taxes sur 34 milliards de dollars de produits chinois. En réponse, la Chine appliquera immédiatement des mesures de même ampleur sur des biens américains importés, a fait savoir Pékin.

Effets négatifs redoutés, notamment sur le secteur agricole

"La plupart (des membres de la Fed) ont observé que l'incertitude et les risques associés à la politique commerciale s'étaient accrus et se sont dits préoccupés par le fait qu'une telle incertitude et de tels risques ne puissent avoir à terme des effets négatifs", ont relevé les Minutes.

Ainsi, un certain nombre de contacts de l'institut d'émission ont dit craindre que la récente hausse des droits de douane intervenue aux Etats-Unis et chez ses partenaires commerciaux ne pèse sur l'investissement.

Dans le secteur agricole notamment, "les conditions se sont quelque peu améliorées mais les contacts (de la Fed) se montrent préoccupés des effets potentiels de tarifs plus élevés sur leurs exportations", a souligné le rapport. La Chine doit en effet mettre en oeuvre dès ce vendredi matin des taxes de 25% sur 34 Mds$ de produits américains, dont le soja. Or, un tiers du soja produit aux Etats-Unis est actuellement exporté vers la Chine...

Malgré ces craintes, le compte rendu laisse globalement l'impression d'une Fed impressionnée par la vigueur de l'économie américaine, qui évolue conformément à ses attentes. La banque centrale paraît convaincue de la justesse de son choix de poursuivre le cycle de hausse des taux, tout en restant attentive à ce qui pourrait fausser la trajectoire ascendante de l'économie.

Risque d'inversion de la courbe des taux, signe de récession

Les responsables de la Fed se sont par ailleurs interrogé sur l'aplatissement de la courbe des taux, c'est à dire sur la réduction de l'écart entre les taux à court et à long terme. "Un certain nombre de participants pensaient qu'il serait important de continuer de surveiller la pente de la courbe des rendements", lit-on dans les Minutes.

Si cette courbe s'inverse, signifiant que les taux à court terme dépassent ceux à long terme, cela annonce presque toujours une récession dans les trimestres à venir. En effet, si les investisseurs acceptent des taux à long terme plus faibles qu'à court terme, cela signifie qu'ils prévoient une récession. Actuellement, le taux de l'emprunt d'Etat (T-Bond) américain à 2 ans est de 2,55% tandis que le T-Bond à 10 ans rapporte 2,83% soit un écart de seulement 28 points de base (centièmes de point). En début d'année 2018, cet écart était de 52 pdb, et un an plus tôt, début 2017, il était de 125 pdb !

Outre la courbe des taux, les banquiers centraux ont décidé de suivre un autre indicateur potentiel de récession : l'écart entre le taux des Fed funds actuel et celui attendu plusieurs trimestres plus tard sur la foi de l'évolution du marché des futures.

Cet indicateur repose peut-être sur des informations plus fiables que la courbe des rendements, susceptible d'être faussée par des éléments ponctuels, a estimé le comité monétaire. Le compte rendu ne précise pas si les responsables de la Fed ont jugé que l'un ou l'autre de ces deux indicateurs anticipait effectivement une récession.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU