Compagnie des Alpes : à l'heure des comptes avec un nouveau DG

Compagnie des Alpes : à l'heure des comptes avec un nouveau DG©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 25 mars 2021 à 22h08

L'Assemblée Générale Mixte de la Compagnie des Alpes s'est tenue le jeudi 25 mars à 9h, à huis clos compte tenu du contexte actuel de l'épidémie de Coronavirus. Elle a été diffusée en direct sur le site internet de la société et sa retransmission reste accessible. L'ensemble des votes a eu lieu par correspondance et le quorum sur première convocation de cette Assemblée Générale a atteint 73,26%.

L'Assemblée Générale Mixte de la Compagnie des Alpes s'est tenue le jeudi 25 mars à 9h, à huis clos compte tenu du contexte actuel de l'épidémie de Coronavirus. Elle a été diffusée en direct sur le site internet de la société et sa retransmission reste accessible. L'ensemble des votes a eu lieu par correspondance et le quorum sur première convocation de cette Assemblée Générale a atteint 73,26%.

L'ensemble des résolutions relevant de l'ordre du jour ont été largement approuvées, à l'exclusion de la 26e résolution (délégation en matière d'augmentation de capital réservée aux salariés) qui a été rejetée sur proposition du Conseil d'administration. Les résultats des votes peuvent être consultés sur le site de la société, dans la rubrique Assemblées générales.

Au cours de son exposé, Dominique Marcel a notamment précisé les points suivants...

Concernant les Domaines skiables, l'activité est toujours à l'arrêt et il est maintenant fortement probable qu'elle le restera jusqu'à la fin de la saison d'hiver 2021. Le Groupe confirme que la non-ouverture des domaines skiables jusqu'à la fin de la saison d'hiver, représente un manque à gagner, depuis le début de l'exercice, de l'ordre de 400 ME, soit près de 99% du chiffre d'affaires réalisé par cette business unit lors de l'exercice 2018/2019 (hors station des 2 Alpes), dernière année de référence sans impact de la crise sanitaire.

Pour les Parcs de loisirs, le Groupe avait indiqué le 21 janvier dernier qu'à cette date le manque à gagner au niveau de son activité depuis le début de la saison s'élevait à plus de 50 ME par rapport à l'exercice 2018/2019. En prenant désormais en compte le fait que la grande majorité des sites seront restés fermés pendant tout le 2ème trimestre (seuls Chaplin's World et Grévin Montréal sont aujourd'hui ouverts) ce manque à gagner total s'élève à environ 65 ME. De plus, la fermeture de l'ensemble des sites sur la totalité du mois d'avril générerait un manque à gagner supplémentaire d'environ 40 ME en termes de chiffre d'affaires.

Dominique Marcel a également précisé que, compte tenu de la fermeture complète des sites et des efforts déployés par le Groupe depuis le début de l'exercice en cours, la Compagnie des Alpes serait en mesure de compenser par une réduction de ses charges d'exploitation le manque à gagner au niveau du chiffre d'affaires cumulé de ses deux activités principales (Domaines skiables et Parcs de loisirs) à hauteur d'au moins 30% (hors dispositif d'indemnisation) contre une fourchette de 25% à 30% indiquée précédemment.

Indemnisations

Concernant le dispositif d'indemnisation de l'activité Domaines skiables, la Commission européenne a annoncé dans un communiqué publié le 19 mars dernier, donner son accord pour la mise en place d'un régime d'aides français visant à indemniser les exploitants de remontées mécaniques pour les dommages subis en raison des mesures restrictives prises par le gouvernement pour limiter la propagation de la pandémie de Covid-19. Cet accord couvre la période allant du 1er décembre 2020 jusqu'au 30 avril 2021.

La société estime que l'impact net sur les cash flows avant impôts serait de l'ordre de 150 à 160 millions d'euros, ce qui est à rapprocher de la perte de chiffre d'affaires sur l'activité Domaines Skiables d'environ 500 ME depuis mars 2020.

La société attire l'attention des investisseurs et actionnaires sur le "caractère préliminaire de cette estimation" qui fera l'objet d'informations complémentaires le moment venu.

Par ailleurs, compte tenu du contexte sanitaire et des éléments précités, le Groupe envisage dorénavant une enveloppe annuelle d'investissements autour de 140 ME (une fourchette de 120 ME à 160 ME précédemment). Ce montant reflète un effort d'accompagnement appuyé pour relancer l'activité dans les territoires où elle est implantée.

Dominique Thillaud sera le futur DG

Un Conseil d'Administration s'est tenu dans la foulée de cette Assemblée générale et a décidé, dans la lignée de sa décision du 28 janvier dernier, d'entériner la dissociation des fonctions de Président et de Directeur Général.

Cette décision a été prise dans le contexte de l'échéance du mandat de Dominique Marcel et de la nécessité de mettre en place une nouvelle gouvernance pour le groupe. Compte tenu du contexte de crise, le Conseil a souhaité s'assurer qu'il y ait une stabilité dans la gestion de la société. Il a décidé qu'il était dans le meilleur intérêt de la société qu'une transition managériale se fasse progressivement.

Le Conseil a ainsi décidé de renouveler le mandat de Président Directeur Général de Dominique Marcel jusqu'au 31 mai 2021 et de nommer Dominique Thillaud en qualité de Directeur Général Délégué jusqu'à cette même date.

Toujours afin d'assurer une continuité dans la gouvernance de la société, il est prévu que Dominique Marcel soit président du Conseil d'Administration à compter du 1er juin.

Dominique Thillaud sera alors nommé Directeur Général et Loic Bonhoure Directeur Général Délégué pour une durée de 4 ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.