Compagnie des Alpes : présente ses priorités stratégiques

Compagnie des Alpes : présente ses priorités stratégiques©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 01 juin 2021 à 07h17

La Compagnie des Alpes annonce ce jour ses priorités stratégiques et ses objectifs pour les prochains exercices et amorce ainsi une nouvelle phase de son développement. Ces mesures seront présentées le 1er juin à 8h30. Cette présentation sera retransmise et accessible sur le site internet de la société. Le Groupe publie par ailleurs ce jour ses résultats pour le 1ersemestre 2020/2021, cette publication faisant l'objet d'un communiqué de presse séparé, diffusé simultanément.

La Compagnie des Alpes annonce ce jour ses priorités stratégiques et ses objectifs pour les prochains exercices et amorce ainsi une nouvelle phase de son développement. Ces mesures seront présentées le 1er juin à 8h30. Cette présentation sera retransmise et accessible sur le site internet de la société. Le Groupe publie par ailleurs ce jour ses résultats pour le 1ersemestre 2020/2021, cette publication faisant l'objet d'un communiqué de presse séparé, diffusé simultanément.

La Compagnie des Alpes bénéficie d'un positionnement unique sur deux marchés complémentaires, les destinations de montagne et les parcs de loisirs. Avec notamment plus de 1 MdE d'investissements réalisés depuis 2014, la Compagnie des Alpes est entrée dans la crise en bénéficiant d'actifs de très bonne qualité. Dans le même temps, l'activité a été élargie grâce à des développements organiques (création d'hôtels, parcs second gate) et à l'acquisition d'un parc de loisirs en Autriche. Le Groupe a par ailleurs axé sa stratégie commerciale sur la Très Grande Satisfaction de ses clients tout en renforçant sa politique de distribution via l'acquisition d'un tour-operator (TravelFactory) et le développement du digital.

Le succès de cette stratégie a permis d'enregistrer une dynamique de croissance profitable régulière jusqu'à l'interruption brutale de ses activités liée à la crise sanitaire : le Groupe a en effet enregistré des taux de croissance annuelle moyens de son chiffre d'affaires et de son EBO de respectivement 5,8% et 8,1% entre les exercices 2015/2016 et 2018/2019. Le Groupe disposait également d'un bilan solide au 30 septembre 2019 avec un ratio de levier financier dette nette / EBO de 2,3x.
La Compagnie des Alpes est aujourd'hui à nouveau prête à accueillir les visiteurs. L'activité enregistrée lors de l'été 2020 la rend confiante dans sa capacité à tirer parti de la réouverture de ses sites dans des proportions similaires à l'an dernier, à protocoles sanitaires équivalents.

UNE LIQUIDITE PRESERVEE ET UN PROJET DE RENFORCEMENT DU BILAN

Malgré la forte baisse d'activité enregistrée en 2019/2020 (-28%) et plus encore au 1er semestre 2020/2021 (-93%), le Groupe s'est attaché à protéger sa liquidité : la compensation partielle de la baisse de chiffre d'affaires par des économies sur coûts de structure et de fonctionnement, de même que l'ajustement de ses dépenses d'investissement y ont largement contribué.
Dans le même temps, après avoir mis en place un Prêt Garanti par l'Etat (PGE) de 200 ME en juin 2020, le Groupe a confirmé des lignes de découvert à concurrence de 147 ME, puis signé en septembre 2020 un accord portant sur la suspension de son covenant de levier d'endettement financier pour les dates de test du 30 septembre 2020 et du 31 mars 2021.

Le Groupe a ensuite mis en place un PGE Saison de 269 ME en décembre 2020, puis bénéficié au cours du 1er semestre 2020/2021 du versement d'un produit de cession d'actifs de 51 ME au titre de la résiliation anticipée des Délégations de Services Public (DSP) du domaine skiable des Deux Alpes.
En cumulant la trésorerie disponible, la ligne de crédit renouvelable et les lignes de découvert non tirées, le Groupe disposait ainsi d'une position de liquidité de 416 ME au 31 mars 2021. Son niveau d'endettement financier net s'élevait quant à lui à 807 ME (hors IFRS 16), sans échéance significative de dette à court terme.
Depuis la clôture du 1er semestre 2020/2021, la Compagnie des Alpes a continué à sécuriser ses besoins de trésorerie. Le Groupe a pris la décision de proroger son premier PGE (200 ME) avec huit échéances de remboursement échelonnées de 2023 à 2026. Il a par ailleurs perçu, en avril et en mai 2021, 135 ME, sur les 165 ME nets attendus au titre de la compensation partielle des coûts fixes des sociétés de remontées mécaniques.

En date du 31 mai 2021, le Groupe a obtenu un accord de la part de ses partenaires bancaires concernés, portant sur la suspension de son covenant de levier d'endettement de 3,5 x pour les deux prochaines dates auxquelles celui-ci devait être testé (covenant holiday), à savoir le 30 septembre 2021 et le 31 mars 2022.
Par ailleurs, les obligataires concernés ont également confirmé avoir accepté la suspension du test de levier pour les deux dates mentionnées ci-dessous.

Dans le cadre de cette renégociation, le Groupe s'est engagé à respecter des covenants substitutifs couvrant la période du 30 septembre 2021 au 31 mars 2022, dans la logique de ce qui avait été fait en septembre dernier, et qui permet au Groupe de poursuivre la trajectoire qu'il s'est fixée. Ceux-ci concernent essentiellement (i) le respect de niveaux de liquidité minimale, (ii) l'engagement de ne pas excéder un 1 Covenant de levier d'endettement = ratio dette nette / EBO hors IFRS 16 < 3,5x.

Afin de retrouver une flexibilité financière compatible avec ses ambitions de croissance, le Groupe envisage de réaliser une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription d'un montant d'environ 230 ME. Cette opération serait lancée sous réserve des conditions de marché et de l'approbation du prospectus par l'AMF. La Compagnie des Alpes a déjà reçu le soutien de ses principaux actionnaires qui ont fait part de leur intention de participer à l'opération.

UNE NOUVELLE PHASE DE DEVELOPPEMENT

A court terme, la Compagnie des Alpes est prête à tirer parti de la reprise de ses activités, ayant déjà démontré l'été dernier sa capacité à exploiter l'ensemble de ses sites, dans le respect des protocoles sanitaires élaborés avec les organismes professionnels, tout en continuant à offrir une expérience de qualité à ses visiteurs. La fréquentation observée sur les parcs qui ont réouvert courant mai est excellente, et conforte notre anticipation d'une fréquentation pour la période estivale au moins similaire à celle de l'été dernier.

La Compagnie des Alpes a également défini ses axes stratégiques prioritaires à moyen terme.
Dans les Domaines de montagne, le Groupe vise à continuer d'enrichir son offre de ski et d'optimiser l'expérience de ses clients. Cette ambition repose sur sa capacité à poursuivre les investissements dans ses infrastructures de remontées mécaniques pour fluidifier les flux de skieurs, aménager les domaines skiables et améliorer la couverture neigeuse. Elle repose également sur le développement d'outils digitaux permettant de renforcer la distribution et d'améliorer le parcours client. Le Groupe vise aussi à adapter le produit hiver au changement climatique et à développer les activités été. Enfin, il compte renforcer sa stratégie immobilière, via la participation à la création de lits chauds et la dynamisation de la commercialisation desdits lits, afin, notamment, d'augmenter le taux de remplissage des stations.
Dans les Parcs de loisirs, le Groupe vise à offrir des expériences uniques et immersives en continuant d'investir dans la capacité et l'attractivité de ses sites pour augmenter à la fois leur fréquentation et les revenus par visiteur tout en continuant d'améliorer la satisfaction de ses clients. Cela s'illustre par l'ouverture en mai 2021 de Kondaa au sein du parc Walibi Belgium, le plus haut et le plus rapide MegaCoaster du Benelux. Parmi les investissements projetés, figurent notamment le lancement de Toutatis en 2023, une nouvelle attraction au Parc Astérix dont le Groupe attend un surcroît de 140.000 visiteurs par an, et le plan ambitieux de transformation du Futuroscope. Le Groupe cherchera par ailleurs à poursuivre la désaisonnalisation de son activité en renforçant l'événementialisation des périodes d'Halloween et de Noël. Il visera également à capitaliser sur son offre hôtelière, récemment renforcée au Parc Astérix, ou sur l'existence de parcs second gate dans certains de ses sites pour allonger la durée de visite.

DES OBJECTIFS FINANCIERS DE RETOUR A UNE CROISSANCE RENTABLE

Au-delà de la reprise de l'activité dès l'été 2021, la Compagnie des Alpes attend un rebond de ses performances sur l'exercice 2021/2022, à condition que l'amélioration de la situation sanitaire se confirme.
Le Groupe envisage ensuite un retour de son activité et de son EBO à leurs niveaux d'avant crise en 2022/2023, puis une reprise de la trajectoire de croissance de son chiffre d'affaires et de son taux de marge d'EBO lors des exercices suivants.
Le montant des investissements devrait se situer en moyenne à un niveau de l'ordre de 200 ME par an sur les exercices 2021/2022 à 2024/2025. Le Groupe précise qu'il devrait engager un rattrapage dès l'exercice 2022/2023 de certains investissements décalés en raison de la crise sanitaire.

Le Groupe a pour objectif d'atteindre un niveau de levier d'endettement financier1 entre 3,0x et 3,5x à fin septembre 2022, et inférieur à 2,5x à partir de fin septembre 2023 (en prenant pour hypothèse la réalisation d'une augmentation de capital d'un montant d'environ 230 ME).
La Compagnie des Alpes se fixe également pour objectif de revenir à un taux de distribution au moins égal à celui d'avant crise à partir de 2023, c'est-à-dire pour le dividende versé au titre de l'exercice 2021/2022, un objectif que le Groupe juge compatible avec sa stratégie de croissance et d'investissements.

AUTRES OPPORTUNITES DE CROISSANCE A L'ETUDE

Au-delà des priorités décrites ci-dessus, la Compagnie des Alpes étudie des projets additionnels à fort potentiel de création de valeur :
- En premier lieu, un projet dit "Grand Astérix" permettrait de continuer à valoriser le potentiel foncier du parc, et à intensifier sa transformation en destination de "court séjour" : ce projet inclurait un quatrième hôtel équipé de deux restaurants et d'un centre de séminaires, ainsi qu'un centre aquatique.
- Le Groupe a par ailleurs engagé un projet pilote visant à diversifier l'offre en station et à accélérer le développement de nouvelles activités hors ski, principalement l'été. Le site retenu pour ce projet pilote est le domaine du Grand Massif (Flaine, Morillon, Samoëns et Sixt) où les investissements envisagés permettraient de générer une activité pouvant représenter de 25 à 50% de chiffre d'affaires additionnel à un horizon de 10 ans, indépendamment des conditions d'enneigement.
Le Groupe souhaite également pouvoir saisir à moyen terme de potentielles opportunités de croissance externe ciblées. Alors que certains acteurs ont pu être fragilisés par la crise et que ses marchés sont encore très fragmentés, la Compagnie des Alpes a historiquement démontré sa capacité à intégrer et développer des entités acquises.

PROJET D'APPORT PAR LA CAISSE DES DEPOTS DE SA PARTICIPATION DE 24% AU CAPITAL DE FUTUROSCOPE

Le 31 mai, la Compagnie des Alpes et la Caisse des Dépôts ont signé un protocole d'intentions relatif au projet d'apport à la CDA de c. 24% du capital de la Société du Parc Futuroscope actuellement détenus par la CDC. Cet apport serait rémunéré en actions nouvelles de la CDA. Il permettrait à la CDA d'augmenter sa participation à c. 80% du capital dans un des sites emblématiques du groupe, contre c. 56% actuellement, et par la même d'augmenter la part du dividende reçue de SPF.
Sur la base du protocole, la valorisation de référence retenue pour les c. 24% détenus par la CDC dans SPF serait de l'ordre 20 ME et celle retenue pour la CDA serait de l'ordre de 563 ME pour la valeur des fonds propres. La parité d'échange a été appréciée sur la base des méthodes de valorisation multicritère usuelles et fera l'objet d'ajustements usuels, notamment afin de prendre en compte l'impact de l'éventuelle augmentation de capital qui interviendrait avant la réalisation de l'apport. Ces éléments indicatifs demeurent sous réserve du rapport final des commissaires aux apports.
L'opération d'apport est soumise à des conditions suspensives (notamment, obtention par la CDC auprès de l'AMF d'une décision de dérogation à l'obligation pour la CDC de déposer un projet d'offre publique sur les actions de la CDA, approbation par l'assemblée générale extraordinaire des actionnaires de la CDA des termes de l'opération et réalisation de l'augmentation de capital avec maintien du DPS).

Dominique Thillaud, Directeur Général Délégué de la Compagnie des Alpes et qui en deviendra le Directeur Général à compter du 1er juin, a déclaré : "Alors que son activité a été sévèrement affectée par 15 longs mois de crise, la Compagnie des Alpes rouvre progressivement les portes de ses sites dans le plus strict respect des normes de sécurité sanitaire. Après des années d'investissements soutenus et de déploiement d'une politique centrée sur la Très Grande Satisfaction de ses clients, le potentiel de croissance de l'activité de la Compagnie des Alpes a été préservé. La qualité, la notoriété et l'attractivité de nos sites conjuguées à l'appétence du public pour les loisirs, nous rendent confiants dans notre capacité à profiter de la reprise de l'activité, puis à renouer avec une trajectoire de croissance à la fois rentable et pérenne. Le Groupe a fait preuve d'agilité pour atténuer l'impact de la crise sur ses équilibres financiers. Un renforcement de son bilan devrait lui permettre de retrouver une flexibilité financière compatible avec sa stratégie d'investissement, à la fois moteur de sa croissance, créatrice de valeur et génératrice de retombées positives pour les territoires et collectivités dans lesquels il opère. C'est dans ce cadre que nous envisageons de lancer une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription, une opération soutenue par nos principaux actionnaires. A l'heure où s'ouvre une nouvelle phase de développement de la Compagnie des Alpes, nous avons la ferme intention de conforter notre statut d'acteur majeur du secteur des loisirs en Europe en continuant d'enrichir notre offre mais aussi en saisissant des opportunités de croissance additionnelle, qu'il s'agisse de croissance organique ou de croissance externe."

Dominique Marcel, Président Directeur Général de la Compagnie des Alpes et qui demeurera Président du Conseil d'administration à compter du 1er juin, a précisé : "Notre Groupe a fait partie des entreprises les plus lourdement touchées par la crise, mais grâce à l'ensemble des mesures qui ont été prises ainsi qu'à l'agilité et l'implication de l'ensemble des collaborateurs, il est aujourd'hui bien placé pour profiter pleinement du rebond qui va intervenir dans ses métiers. Au moment de quitter mes fonctions opérationnelles, je me réjouis que l'entreprise soit en ordre de marche, que nous ayons un " plan d'attaque" et de reconquête ambitieux incluant le projet de renforcement de notre bilan qui nous procurera les moyens destinés à le financer. Ce plan et ces moyens témoignent de la confiance de nos actionnaires dans la solidité de nos fondamentaux et la pertinence de notre stratégie."

Prochains rendez-vous 2020/2021 :
Chiffre d'affaires du 3ème trimestre : Jeudi 22 juillet 2021, après bourse
Chiffre d'affaires du 4ème trimestre : Jeudi 21 octobre 2021, après bourse
Résultats annuels de l'exercice : Mardi 7 décembre 2021, avant bourse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.