Coronavirus : 210.000 morts aux Etats-Unis, Trump de retour à la Maison blanche

Coronavirus : 210.000 morts aux Etats-Unis, Trump de retour à la Maison blanche
Donald Trump lors d'une réunion à la Maison Blanche, à Washington.

Boursier.com, publié le mardi 06 octobre 2020 à 08h55

Le bilan de l'épidémie du nouveau coronavirus s'aggrave encore selon l'Université Johns Hopkins. 35,5 millions de cas ont été confirmés dans le monde depuis l'émergence du virus, dont 7,46 millions aux USA, 6,62 millions en Inde et 4,93 millions au Brésil. Le virus a fait 1,043 million de morts dans le monde depuis son apparition, dont 210.195 victimes aux Etats-Unis, 146.675 au Brésil et 103.569 en Inde.

Donald Trump est rentré hier soir à la Maison blanche, après avoir été hospitalisé suite à sa contamination. Il a demandé aux Américains de ne pas avoir peur du nouveau coronavirus et de sortir, retirant son masque pour prendre la pose devant les photographes. Le président américain a indiqué que son état de santé était désormais "vraiment bon". Trump avait été hospitalisé vendredi après avoir révélé son infection. "Ne le laissez pas vous dominer. N'en ayez pas peur", a lancé Trump dans un message vidéo. "Nous retournons au travail. Nous retournons en première ligne (...) Ne le laissez pas dominer vos vies. Sortez, soyez prudents". Trump, 74 ans, ne présentait plus de fièvre ni de troubles respiratoires, selon son équipe médicale. Le médecin Sean Conley a tout de même glissé que Trump n'était pas encore tiré d'affaire, mais qu'il était en mesure de retourner à la Maison blanche, les soins nécessaires pouvant lui être apportés sur place.

Certains membres du personnel de la Maison blanche ont eux aussi été testés positifs, dont la porte-parole Kayleigh McEnany. Le vice-président Mike Pence et son épouse ont été testés négatifs.

D'après son porte-parole de campagne, Trump entend prendre part au second débat présidentiel contre Joe Biden le 15 octobre à Miami. Biden a indiqué lundi qu'il était prêt à participer au débat si les experts sanitaires considèrent que cela ne présente aucun risque. Les organisateurs du débat attendu demain entre le vice-président Mike Pence, colistier de Trump, et la sénatrice Kamala Harris, colistière de Biden, ont annoncé qu'une vitre en plexiglas les séparerait.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.