Coronavirus : Bic renonce à ses objectifs 2020

Coronavirus : Bic renonce à ses objectifs 2020
Fabricants d'articles de papeterie, de briquets et de rasoirs.

Boursier.com, publié le mardi 24 mars 2020 à 06h18

Dans le contexte d'une propagation rapide de l'épidémie Covid-19, le Groupe Bic assure prendre toutes les mesures pour accompagner les décisions gouvernementales préventives afin de lutter efficacement contre la pandémie. "Assurer la santé et la sécurité de nos équipes, de nos clients, fournisseurs, et consommateurs est une priorité absolue", indique le management.

Cellule de crise

Une cellule de crise comprenant un représentant de chacune des fonctions clés de l'organisation a mis en place toutes les mesures nécessaires visant à protéger l'ensemble des collaborateurs et des parties prenantes et suit au jour le jour l'évolution de la situation.

Partout dans le monde, les équipes de BIC assurent "sans répit" la continuité des opérations et adaptent les activités commerciales de manière à maintenir le service auprès des clients et répondre à la demande des consommateurs en produits essentiels de la vie quotidienne tels que les rasoirs, les briquets et les instruments d'écriture. A ce jour, 4 usines d'instruments d'écriture ont été fermées -2 en Inde, 1 en Tunisie, 1 en Equateur-, conformément aux directives reçues par les autorités locales. "Nous restons proches des autorités nationales et locales, et soutiendrons leurs décisions relatives à l'évolution de l'organisation du travail".

Quelle exposition financière ?

Quant aux risques économiques et financiers liés à l'épidémie, le Groupe pourrait potentiellement être exposé de plusieurs manières... Notamment, il pourrait pâtir d'une perturbation de l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement de Bic, dans le cas où d'autres usines devaient être fermées. Bic entrevoit également un risque si certains fournisseurs et sous-traitants étaient amenés à interrompre leur activité.

Bic pourrait être impacté sur le chiffre d'affaires, qui résulterait de la réduction de l'activité des clients ou bien des fermetures de magasins, en particulier dans la distribution traditionnelle et dans les magasins de proximité. Bic réalise en effet environ 50% de son chiffre d'affaires aux Etats-Unis, en France, Italie, et Espagne, qui sont parmi les pays les plus touchés à ce jour.

Bic pourrait aussi enregistrer des impacts sur sa base de coûts, avec une détérioration significative de sa capacité à absorber les coûts fixes.

BIC travaille en étroite collaboration avec tous ses partenaires commerciaux pour atténuer la situation et minimiser l'impact financier à long terme de cette épidémie. Le groupe s'appuie sur son modèle d'affaires intégré, une présence commerciale tant sur les réseaux de distribution magasins que dans la vente en ligne et son bilan solide.

"Dans ce contexte et bien qu'il soit encore trop tôt pour évaluer l'impact global de l'épidémie, les perspectives 2020 et les hypothèses de marché communiquées le 12 février ne sont plus valables jusqu'à nouvel ordre", explique le groupe.

Accès à la liquidité

A la fin de la semaine dernière, la position nette de trésorerie de Bic était légèrement supérieure à 170 millions d'euros. Le groupe maintient un contact étroit avec ses banques partenaires et a confirmé son accès à des liquidités avec ses partenaires financiers historiques, si nécessaire.

BIC publiera ses résultats du 1er trimestre le 23 avril. A cette occasion, il fera une mise à jour des impacts Covid-19 sur l'activité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.