Coronavirus : Boris Johnson placé en soins intensifs à Londres

Coronavirus : Boris Johnson placé en soins intensifs à Londres©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 07 avril 2020 à 01h20

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, hospitalisé dimanche souffrant du coronavirus, a été transféré lundi soir dans une unité de soins intensifs dans un hôpital du centre de Londres, a annoncé son porte-parole.

"Au cours de l'après-midi, l'état de santé du premier ministre s'est détérioré et, sur le conseil de son équipe médicale, il a été transféré au service des soins intensifs de l'hôpital" Saint Thomas à Londres, a indiqué le porte-parole dans un communiqué.

"Le premier ministre a demandé au ministre des Affaires étrangères Dominic Raab (...) de le remplacer là où nécessaire", a-t-il ajouté.

La livre sterling accuse le coup

Sur le marchés des changes, l'annonce de l'aggravation du l'état de santé de Boris Johnson a provoqué un chute de la livre sterling, qui a perdu lundi soir 0,3% à 1,2235$, alors qu'elle progressait de l'ordre de 0,35% avant cette nouvelle.

Boris Johnson avait été testé positif au nouveau coronavirus il y a dix jours, le 27 mars, et avait été hospitalisé dimanche. "Sur les conseils de mon médecin, je suis allé à l'hôpital pour des tests de routine car je souffre toujours de symptômes du coronavirus", avait déclaré lundi matin Boris Johnson sur son compte Twitter. Il avait ajouté "j'ai un bon moral et reste en contact avec mon équipe, alors que nous travaillons ensemble pour lutter contre ce virus".

Agé de 55 ans, Boris Johnson est le premier dirigeant d'une grande puissance à annoncer avoir été testé positif au virus. Son hospitalisation a été annoncée dimanche quelques minutes après une très rare allocution de la Reine Elizabeth II, qui a appelé la population à rester déterminée malgré les difficultés liées au confinement et à l'isolement afin de vaincre l'épidémie de coronavirus.

Nombreuses réactions de soutien

Premier chef d'Etat étranger à réagir lundi soir, Emmanuel Macron a apporté via un tweet "tout son soutien" à Boris Johnson, en lui souhaitant de "surmonter cette épreuve rapidement".

Donald Trump s'est ensuite exprimé en se déclarant "attristé" par la maladie d'un "bon ami". Lors de son point de presse quotidien à la Maison blanche, le président américain a décrit le dirigeant britannique comme quelqu'un de "solide, déterminé, qui n'abandonne pas".

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a pour sa part souhaité "un prompt et total rétablissement" au Premier ministre britannique. De nombreux autres dirigeants ont fait part de leur sympathie et souhaité un bon rétablissement à Boris Johnson, dont Justin Trudeau (Canada), Benjamin Netanyahu (Israël), Guiseppe Conte (Italie) ou encore Scott Morrison (Australie).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.