Coronavirus : comment PSA apporte son soutien aux "premières lignes"

Coronavirus : comment PSA apporte son soutien aux "premières lignes"©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 03 avril 2020 à 16h55

PSA Groupe a choisi de soutenir ceux et celles qui oeuvrent au quotidien en "première ligne" dans cette crise sanitaire du COVID-19.

Dons de masques et de matériel médical

A ce jour, près de 400.000 masques ont été donnés aux hôpitaux, services d'urgence, et préfectures, tout en conservant le nécessaire pour les salariés en activité sur site. En parallèle, les services médicaux du Groupe organisent le don de matériel médical (moniteurs multiparamétriques, défibrillateur, kits premiers secours, gants, ...) aux hôpitaux de Milan, Madrid et Mulhouse.

Mises à disposition d'une flotte de véhicules

Par ailleurs, Free2Move propose son aide en mettant à disposition des hôpitaux et professionnels de santé des véhicules de sa flotte à Paris, Madrid et Lisbonne. Le réseau Opel France prête au personnel soignant des véhicules gratuitement via son parc. Il leur propose également l'entretien "à prix coûtant" pour leur permettre de se déplacer et d'exercer. Plus de 400 voitures sont à disposition.

Les activités après-vente et services restent ouvertes, selon les pays et les réseaux de concessionnaires, pour assurer la mobilité des personnels soignants et autres clients en 'première ligne' (logistique, ambulances...). En France, à ce jour, 500 concessions Peugeot, Citroën, DS, Opel sont ouvertes pour assurer l'entretien et l'après-vente de ces clients. En Espagne, le Groupe PSA et PSA Retail proposent leurs parcs de voitures aux autorités sanitaires (sur le territoire national et par des actions locales à Vigo et Saragosse). Au Maroc, 50 Peugeot 208 seront données aux autorités.

Le site de Poissy va fabriquer le bloc central des respirateurs artificiels

D'autre part, le Groupe PSA participe avec 3 autres entreprises -Air Liquide, Schneider Electric, Valeo- au défi de produire 10.000 respirateurs en 50 jours, de début avril à mi-mai. Un atelier sera installé sur le site de Poissy pour fabriquer le bloc central des respirateurs artificiels, et ce dans le respect des mesures renforcées. Des salariés volontaires du Groupe PSA vont aussi rejoindre l'usine d'Air Liquide à Antony pour l'assemblage des respirateurs.

Autre initiative, les équipes du Groupe au Brésil ont débuté l'impression en 3D d'une partie des "écrans faciaux" utilisés pour protéger les équipes médicales en contact avec les patients. Ces écrans seront donnés aux autorités de santé publique.

Les médecins du groupe à la régulation du SAMU

Mobilisé à tous les niveaux, le Groupe soutient aussi les démarches locales, réalisées la plupart du temps à l'initiative des filiales en fonction du contexte et des besoins : par exemple, au Maroc, dons de masques approuvé par les autorités locales.

Enfin certains médecins des sites du Groupe PSA participent à la plate-forme téléphonique d'accueil et de régulation du SAMU.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.