Coronavirus : CRCAM Normandie-Seine s'attend à des impacts sur ses revenus et sur son coût du risque

Coronavirus : CRCAM Normandie-Seine s'attend à des impacts sur ses revenus et sur son coût du risque
caen ville attractive emploi immobilier

Boursier.com, publié le vendredi 24 avril 2020 à 15h52

Grâce à son fort dynamisme commercial, Crédit Agricole Normandie-Seine affiche un PNB d'activité en hausse de +4,1% en base individuelle au 31 mars. En intégrant le PNB Fonds Propres en baisse de 10,4 ME par rapport à mars 2019, le Produit Net Bancaire est en retrait de -9,8% sur un an, et s'élève à 70 ME. Il est pénalisé par le choc des marchés survenu à la mi-mars en lien avec la crise du Covid-19 qui a pesé sur l'ensemble des actifs.

Les charges de fonctionnement nettes s'établissent à 54,4 ME (-1,5% sur un an). Cette diminution de charges s'explique principalement par le report de projets en lien avec la crise du Covid-19.

Le coût du risque s'établit en reprise à 2 ME. Le taux de défaut en principal à 1,37% illustre une bonne maîtrise des risques crédit inférieure à la moyenne sectorielle.

Le résultat net social s'élève à 15 ME, en retrait de 23,1% sur un an.

En base consolidée, le Produit Net Bancaire s'établit à 64,5 ME en retrait de -18,29% sur un an. Le résultat net consolidé s'inscrit à 1,8 ME en retrait de -84,26% sur un an. La diminution du résultat est due à la baisse des plus-values des titres de placement, du fait du choc des marchés de mi-mars.

Endettement

La Caisse régionale de Normandie Seine a validé auprès de la Banque de France un programme d'émissions de titres de créances négociables court terme (NEU CP) actuellement plafonné à 1,25 MdE (noté P-1 par l'agence de notation Moody's et A-1 par Standard and Poor's).

Au 31 mars 2020, les ressources clientèle représentent 42,4% du total bilan de la Caisse Régionale, les ressources internes au Groupe Crédit Agricole 27,6% (dont une majeure partie provient indirectement de ressources clientèle) et les ressources de marché CT 6,6%.

Ses ratios Bâle III sont significativement supérieurs aux minima réglementaires. Le Ratio de solvabilité Bâle III (composé intégralement de Core Tier One) est de 21,3% au 31 mars 2020. Le ratio de liquidité LCR, calculé sur la moyenne des 12 derniers mois de ses différentes composantes, s'élève à 114,31% pour une exigence réglementaire à 100%. Il est de 110,41% au 31 mars 2020.

Perspectives

L'épidémie de Covid-19 devrait avoir des impacts négatifs marqués sur l'économie mondiale, mais l'ampleur et la durée de ces impacts sont impossibles à déterminer à ce stade. Ces conséquences impacteraient l'activité des contreparties des banques et par ricochet les banques elles-mêmes.

La Caisse régionale Normandie-Seine, qui participe aux mesures de soutien annoncées par le Groupe Crédit Agricole pour ses clients entreprises et particuliers pendant la crise, et qui est engagée dans les mesures annoncées par les pouvoirs publics, s'attend à des impacts sur ses revenus et sur son coût du risque.

Cependant, avec un ratio CET1 de 21,3% au 31 mars 2020, à un niveau largement supérieur aux exigences réglementaires, la Caisse régionale Normandie-Seine aborde ce contexte inédit avec une assise de solvabilité extrêmement solide. Son modèle mutualiste et solidaire est résilient, et la priorité reste l'accompagnement durable de son territoire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.