Coronavirus : Engie revoit ses ambitions 2020

Coronavirus : Engie revoit ses ambitions 2020©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 01 avril 2020 à 19h08

Dans le contexte de crise sanitaire mondiale, Engie a mis en oeuvre un plan d'adaptation afin d'une part, de protéger la santé et la sécurité de ses employés, de leurs familles et de ses prestataires. D'autre part, le groupe entend garantir la poursuite des opérations internes essentielles et de certaines activités pour ses clients. Enfin, il compte limiter les impacts financiers et préserver sa liquidité financière.

Quelles sont les mesures adoptées ?

Engie est engagé pour contribuer à la continuité opérationnelle de ses clients et fournit un soutien essentiel en termes d'infrastructures. Le télétravail a été étendu à tous les employés dont la fonction le permet, tandis que les équipes de terrain continuent d'assurer les missions essentielles au maintien de l'approvisionnement et des services énergétiques. Ces opérations sont maintenues en stricte conformité avec des protocoles de santé et de sécurité spécifiques.

Quelle trésorerie ?

Engie indique disposer de l'un des bilans les plus solides du secteur, avec 16,4 milliards d'euros de liquidité (trésorerie nette+ lignes de crédit non tirées- encours des billets de trésorerie), dont 8,6 MdsE de trésorerie à fin février. L'émission de 3 tranches obligataires pour 2,5 MdsE, le 20 mars, a encore renforcé la solidité financière d'Engie.

"Depuis le début de cette crise inédite, nous avons mis en place une gestion de crise globale. Nous prenons les mesures opérationnelles et financières nécessaires pour maintenir nos activités essentielles, tout en protégeant la santé et la sécurité de nos employés, et en préservant une liquidité robuste et un bilan solide", indique collectivement l'équipe de direction générale d'Engie constituée de Claire Waysand, Judith Hartmann et Paulo Almirante. "L'impact de la crise sur la chaîne d'approvisionnement mondiale, les opérations de nos clients et la demande s'est manifesté progressivement et s'est révélé plus important que prévu, mais sa portée varie en fonction des secteurs d'activité, les activités à fort besoin de main d'oeuvre étant les plus touchées. Nous sommes convaincus qu'ensemble nous parviendrons à surmonter cette crise, au bénéfice de toutes nos parties prenantes dans les années qui viennent".

Guidance 2020 revue

La crise sanitaire liée au virus Covid-19 a des répercussions particulièrement importantes sur certains clients et activités d'Engie. Il est cependant impossible, à ce stade, d'estimer précisément l'impact de la crise sur les états financiers du Groupe en raison de l'incertitude sur sa durée et sa gravité.

Par conséquent, Engie retire ses objectifs financiers préalablement fixés pour l'année 2020 et s'exprimera en temps utile sur l'actualisation de ses objectifs financiers pour l'année 2022.

Le spécialiste français de la fourniture d'énergies considère néanmoins que la diversité des activités du Groupe devrait se traduire par différents niveaux d'impact de cette pandémie de Covid-19. Financièrement, des effets de change négatifs devraient peser sur les résultats, notamment en raison de la baisse de la valeur du real brésilien.

Sur le plan opérationnel, les iInfrastructures font preuve de résilience, soumis à des effets volumes temporaires modérés et à des décalages de certains investissements de maintenance. Les activités Thermiques et Nucléaires sont légèrement affectées par les variations des prix sur les ventes d'électricité merchant non couvertes. Les activités Renouvelables sont également affectées par de tels mouvements de prix de marché ainsi que par des cas particuliers de contraintes opérationnelles, de chaîne d'approvisionnement et de mise en place de partenariat financier pour la mise en service de nouvelles capacités de production et leurs cessions partielles. Les activités de Supply sont impactées par la baisse des volumes et l'augmentation potentielle des créances irrécouvrables. Les activités des Solutions Client sont plus fortement impactées par les fermetures de sites, les reports de projets et les contraintes liées à la protection de la santé du personnel dans cette activité à forte besoin de main-d'oeuvre.

Ces impacts sont en partie compensés par des actions visant à réduire les charges d'exploitation et à réviser le calendrier de certains investissements. Compte tenu de la solidité de son bilan financier, de son excellence opérationnelle et de son portefeuille d'activités diversifié au service de la transition énergétique, Engie est bien positionné pour retrouver le chemin de la croissance après la crise.

D'ores et déjà, Engie a indiqué ne pas distribuer de dividende au titre de l'exercice 2019. Il était prévu à 0,80 euro par action. Le groupe s'engage cependant à verser un dividende à l'avenir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.