Coronavirus : la poursuite de l'exploitation n'est pas remise en cause chez Keyrus

Coronavirus : la poursuite de l'exploitation n'est pas remise en cause chez Keyrus©Boursier.com

Boursier.com, publié le dimanche 03 mai 2020 à 19h00

Keyrus, qui vient de publier pour 2019 une perte de -6 millions (+8,8 ME en 2018), fait le point sur sa gestion de la crise sanitaire et son impact sur les comptes du groupe.

Sur le plan organisationnel, Keyrus a procédé à la création d'une cellule de crise présidée par le PDG et les Directeurs exécutifs du Groupe. Cette cellule a mis en place les procédures nécessaires sur le plan sanitaire pour assurer la protection de l'ensemble de ses collaborateurs et les plans de continuité d'activités pour toutes ses filiales.

Sur le plan financier, le Groupe a procédé à la mise en place d'un suivi d'activité et de trésorerie hebdomadaire, à travers divers outils de gestion, visant à formaliser et à évaluer les procédures requises, l'optimisation du compte de résultat et des nouveaux budgets, le recouvrement clients et tout plan relatif à l'optimisation de la gestion de trésorerie.

Ainsi, parmi les mesures clés mises en oeuvre, Keyrus a opté pour :
- Le report des investissements non essentiels et la diminution des coûts de structure
- La négociation d'aménagements des paiements avec les bailleurs et/ou les loueurs de véhicules
- La mise en place du chômage partiel ou de mesures équivalentes selon les dispositions gouvernementales des différents pays pour les collaborateurs dont l'activité est impactée par la crise sanitaire
- Le report du paiement de taxes et charges sociales selon les dispositions gouvernementales des différents pays.
- La sollicitation de ses partenaires bancaires français pour la mise en oeuvre d'un PGE, ...

Quel impact de la crise ?

Keyrus indique que cette crise sanitaire a "un impact significatif" sur son activité. Le groupe s'est donc mis en position de pouvoir ajuster au mieux son organisation à l'activité, notamment lors de la reprise à venir.

A ce jour, la baisse d'activité liée à la crise depuis le mois de mars est hétérogène d'une région à une autre, allant d'un impact peu significatif aux Etats-Unis jusqu'à 30% d'activité en moins en France, et 50% dans des pays comme l'Espagne ou Israël. De plus, l'activité commerciale est très ralentie dans les différentes géographies, ce qui impactera les plannings de nos consultants au cours de l'été et à la prochaine rentrée.

Dans ce contexte et compte tenu des prévisions à date, Keyrus confirme sa capacité à assurer la continuité de son exploitation pour l'exercice en cours.

"L'exercice 2020, pourtant très prometteur, sera celui du premier exercice en crise sanitaire dont la durée est incertaine. Il impactera les objectifs de chiffre d'affaires et de résultats budgétés cette année mais contribuera à accélérer davantage les projets de transformation digitale et le mouvement des clients vers le Cloud. Plus que jamais, la donnée détient les réponses aux plus grands enjeux de l'humanité et Keyrus, dont la maîtrise des sciences de la donnée constitue son ADN, restera très bien positionné pour accompagner ses clients dans ce contexte sans précédent", explique Eric Cohen, Président-Directeur Général. "Fort de la mise en place dès la mi-mars d'un plan rigoureux de gestion de crise visant à assurer la protection de la santé de nos collaborateurs, la continuité de nos activités et le maintien des capacités financières du Groupe, nous considérons à ce stade de la crise, et en tenant compte de prévisions à ce jour, que la poursuite de notre exploitation n'est pas remise en cause".

Keyrus publiera le 12 mai 2020 son chiffre d'affaires du 1er trimestre 2020, après la clôture du marché.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.