Coronavirus : nouveau record de cas aux Etats-Unis

Coronavirus : nouveau record de cas aux Etats-Unis©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 04 décembre 2020 à 08h51

La situation ne s'améliore pas, bien au contraire, sur le plan sanitaire aux États-Unis, en attendant les vaccinations contre le nouveau coronavirus. Ainsi, les USA ont enregistré hier jeudi plus de 211.000 nouveaux cas de contamination et 2.858 décès supplémentaires, deux records quotidiens, selon un décompte Reuters basé sur des données officielles. Le bilan local de la pandémie fait ressortir plus de 14,1 millions d'infections et plus de 276.000 décès selon l'Université Johns Hopkins. Le nombre d'hospitalisations dépasse les 100.000 dans le pays. Rappelons par ailleurs que le maire de Los Angeles a ordonné mercredi aux habitants de se confiner...

Selon l'Université Johns Hopkins ce jour, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus dans le monde depuis le début de l'épidémie dépasse désormais les 65 millions. Le nombre de morts est de plus de 1,5 million.

Fort heureusement, les vaccins arrivent. Moderna a déclaré hier qu'il serait en mesure de fournir entre 100 millions et 125 millions de doses de son vaccin expérimental contre le Covid-19 à travers le monde durant le premier trimestre 2021. 85 à 100 millions de doses seront disponibles aux États-Unis et 25 millions de doses à l'étranger. Moderna s'attend à pouvoir produire entre 500 millions et 1 milliard de doses sur l'année 2021.

Pfizer a en revanche annoncé hier revoir à la baisse le nombre de doses de son vaccin contre le Covid-19 - conçu avec son partenaire allemand BioNTech - qu'il pourra produire d'ici la fin de l'année 2020. Le laboratoire américain évoque des difficultés dans la chaîne d'approvisionnement de matières premières utilisées. Le groupe avait indiqué ces dernières semaines qu'il s'attendait à produire 50 millions de doses cette année, objectif en baisse par rapport aux 100 millions de doses précédemment envisagées. Deux doses par personne sont nécessaires. Une porte-parole du groupe a déclaré à Reuters que "la mise à l'échelle de la chaîne d'approvisionnement de matières premières a pris plus de temps qu'attendu". Elle a aussi évoqué le retard des résultats des essais cliniques pour expliquer le nombre plus faible de doses attendues d'ici la fin de l'année. Les modifications apportées aux lignes de production sont désormais terminés et des doses sont produites à un rythme élevé, selon la porte-parole.

Le Wall Street Journal avait rapporté initialement cette information, citant une source non identifiée selon laquelle "certains des premiers lots de matières premières n'ont pas répondu aux normes", provoquant un retard de production. Pfizer a effectué le mois dernier une demande d'autorisation en urgence de son vaccin contre le coronavirus auprès du régulateur américain. Le vaccin a été approuvé pour la première fois mercredi par un pays occidental, le Royaume-Uni.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.