Coronavirus : près de 21 millions de cas confirmés dans le monde

Coronavirus : près de 21 millions de cas confirmés dans le monde©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 14 août 2020 à 12h56

Le bilan de la pandémie du nouveau coronavirus s'alourdit encore. Selon l'Université Johns Hopkins, le nombre de cas confirmés dans le monde depuis l'émergence du virus se monte désormais à 20,95 millions, dont 5,25 millions aux Etats-Unis, pays le plus touché, 3,22 millions au Brésil, 2,46 millions en Inde et 910.778 en Russie. L'épidémie a fait 760.022 morts dans le monde, dont 167.253 aux USA, 105.463 au Brésil et 55.293 au Mexique.

Les spécialistes demeurent sceptiques concernant le potentiel vaccin russe revendiqué par Vladimir Poutine cette semaine, compte tenu du manque de données susceptibles de renseigner sur son innocuité ou son efficacité.

Le président russe a annoncé plus tôt cette semaine la validation par les autorités locales de santé d'un tout premier vaccin contre le nouveau coronavirus. Le ministère russe de la Santé a donc accordé une autorisation réglementaire pour ce premier vaccin anti-covid-19 développé par l'Institut Gamaleya. Le dirigeant du fonds souverain russe, Kirill Dmitriev, a indiqué que ce vaccin serait commercialisé sous le nom de Spoutnik V sur les marchés internationaux, le nom faisant référence au premier satellite artificiel lancé par l'Union soviétique en 1957. L'autorisation intervient après moins de deux mois d'essais chez l'homme. Elle va permettre une utilisation à grande échelle du vaccin en Russie.

Cependant, les dernières phases d'essais cliniques se poursuivent pour déterminer l'innocuité et l'efficacité du vaccin. Ces essais devaient débuter mercredi. Vladimir Poutine a ajouté : "Je sais qu'il est très efficace, qu'il permet de développer une forte immunité et, je le répète, il a passé tous les tests nécessaires". Poutine espère une production de masse sous peu.

L'Organisation mondiale de la Santé discute quant à elle avec les autorités russes de la procédure en vue d'une éventuelle "préqualification" du vaccin. "Nous sommes en contact étroit avec les autorités russes et des discussions sont en cours au sujet d'une éventuelle préqualification du vaccin", a précisé un porte-parole de l'organisation, cité par Reuters, ajoutant tout de même que cette préqualification inclut un examen et une évaluation de l'ensemble des données d'innocuité et d'efficacité.

Les craintes de deuxième vague épidémique restent importantes, alors que le virus ne faiblit pas dans certaines régions et que le nombre de cas repart même à la hausse dans certains pays ayant procédé à une levée des mesures de restriction ou confinement.

Le Royaume-Uni va imposer à compter de demain une quarantaine de 14 jours aux personnes arrivant de France, du fait de la résurgence de l'épidémie de coronavirus. La mesure s'applique également aux voyageurs en provenance des Pays-Bas.

2.669 nouvelles contaminations ont été recensés il est vrai en France en 24 heures, selon les chiffres publiés hier par l'agence Santé publique France. Les nouveaux cas ressortent donc au plus haut depuis le 27 avril.

La France compte adopter une mesure similaire vis-à-vis du Royaume-Uni au nom de la règle de réciprocité...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.