Coup de frein sur la croissance de Rémy Cointreau, comme prévu

Coup de frein sur la croissance de Rémy Cointreau, comme prévu
Une cave où sont entreposés les Cognacs Rémy Martin, appartenant au groupe Rémy Cointreau.

Boursier.com, publié le vendredi 19 janvier 2018 à 07h46

Rémy Cointreau a été confronté, comme prévu, à un ralentissement d'activité sur le trimestre allant d'octobre à décembre, le 3ème de son exercice. La baise de comparaison élevée, le bouleversement du change et un nouvel an chinois tardif sont les principaux éléments du cocktail de la période.

Le groupe a dégagé un chiffre d'affaires de 862,1 million d'euros au terme des neuf premiers mois de son exercice clos le 31 mars prochain, soit une progression de 3% en données publiées en glissement annuel, et de 5,5% sur une base organique. Sur le seul troisième trimestre, les revenus ont atteint 317,7 ME, en baisse de -1,7% en données publiées, mais en croissance organique de 3,2%. Sur la période, les ventes de cognac se sont contractées de -1,1% sur une base brute, mais ont progressé de 5,5% en données organiques. Pour les liqueurs & spiritueux en revanche, la baisse brute est de -5,3%, et la baisse organique de -2,6%.

Le management précise que la croissance organique du 3ème trimestre fiscal aurait atteint 6% à calendrier du nouvel an chinois identique. La dynamique a aussi été pénalisée par une base de comparaison élevée. Rémy Cointreau confirme son objectif d'une croissance de son résultat opérationnel courant sur l'exercice 2017-2018, à devises et périmètre constants.

Juste au niveau du consensus

Le consensus était positionné à 318 ME. Le marché était prudent à cause des effets de change adverses et du calendrier du nouvel an chinois, qui démarrera le 16 février cette année alors qu'il avait été lancé dès le 28 janvier en 2017. Le bureau d'études Bryan Garnier expliquait en début de semaine qu'il s'attendait à une confirmation de l'objectif de marge, mais qu'il voyait bien la direction profiter de la conférence de présentation des chiffres pour réviser à la hausse l'impact du change sur son résultat opérationnel 2017-2018. La faiblesse du dollar pourrait conduire le groupe à porter sa fourchette d'estimation d'impact de "10 à 11 ME" à "13 à 14 ME", selon l'analyste.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.