Coup de tabac sur les géants chinois de la tech

Coup de tabac sur les géants chinois de la tech
Hangzhou, Alibaba.

Boursier.com, publié le mercredi 11 novembre 2020 à 08h32

Grosses secousses sur la technologie chinoise. Pendant que le monde avait les yeux rivés sur l'annonce du duo Pfizer-Biontech concernant leur vaccin contre le Covid-19, Pékin a dévoilé une nouvelle réglementation visant à éradiquer les pratiques monopolistiques dans l'industrie de l'internet et à limiter l'influence des géants de la tech locale. Une décision surprenante pour de nombreux experts mais qui vient finalement renforcer un peu plus la mainmise du Parti sur la deuxième économie mondiale.

D'autant que cette annonce intervient une semaine après la mise en place de nouvelles restrictions dans le secteur financier qui ont eu raison de l'introduction en bourse de Ant Group qui s'apprêtait à être la plus importante IPO de l'histoire. Le décret, rédigé en termes vagues, a également été dévoilé à la veille de la Journée des célibataires, l'événement inventé il y a dix ans par Jack Ma, le fondateur d'Alibaba, et qui est devenu au fil du temps l'équivalent du Black Friday américain, soit la plus grande fête annuelle de shopping du pays.

"J'ai littéralement eu le souffle coupé à la première lecture de ces lignes directrices", affirme à 'Bloomberg' John Dong, avocat spécialisé en valeurs mobilières chez Joint-Win Partners à Shanghai. "Le timing - à la veille de la Journée des célibataires - la force et la détermination à refaire les géants de la technologie sont surprenants". "Les grandes entreprises technologiques chinoises devront repenser leurs modèles d'entreprise", ajoute Zhan Hao, associé directeur du cabinet d'avocats Anjie à Pékin.

Avec ces mesures, le gouvernement de Xi Jinping cherche clairement à limiter le poids d'entreprises privées qui sont devenues le principal moteur de la croissance du pays. Malgré quelques lois dans certains domaines précis, des sociétés comme Alibaba et Tencent ont été libres d'acquérir et d'investir dans de nouvelles entreprises, devenant ainsi les principaux bailleurs de fonds de startups de premier plan tout en bâtissant des empires tentaculaires qui couvrent désormais le commerce électronique, la finance numérique, les médias sociaux et le divertissement.

Dans les salles de marché, cette décision du PCC a provoqué de lourds dégagements sur le compartiment technologique. D'Alibaba à Tencent Holdings, en passant par JD.com, Meituan ou Xiaomi, les mastodontes de l'industrie technologique ont vu leur capitalisation globale fondre de près de 260 milliards de dollars en moins de 48 heures ! Et certains experts estiment que le mouvement baissier pourrait se poursuivre. "Le durcissement réglementaire de Pékin, y compris les lois antitrust, est un coup dur pour les géants de la technologie", affirme par exemple Daniel So, stratège chez CMB International Securities à Hong Kong. "C'est un coup supplémentaire porté aux actions alors les investisseurs se détournent du secteur pour se tourner vers les actions de la vieille économie en raison de l'arrivé du vaccin (ndlr : contre le coronavirus)".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.