Covivio : impact du coronavirus sur les activités

Covivio : impact du coronavirus sur les activités©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 18 mars 2020 à 08h24

"L'épidémie du Coronavirus s'est désormais largement développée sur le territoire européen. Ces dernières semaines, nos premières actions ont consisté à assurer la sécurité et la santé de nos équipes, ainsi que la continuité de nos activités et services auprès de nos clients" commente le groupe Covivio.
"Dans le même temps, nous poursuivons nos engagements annoncés mi-février et en particulier l'acquisition de la société Godewind AG pour un montant maximum de 718 ME. A ce jour Covivio détient déjà 44% du capital de Godewind AG, pour un montant de 316 ME. Le document d'offre a été déposé à la BaFin le 12 mars 2020 et l'Offre Publique sur les 402 ME restants sera initiée à compter du 25 mars. A l'issue de cette opération, les Bureaux représenteront 60% du patrimoine de Covivio".

Le management poursuit : "Comme évoqué lors de nos résultats annuels, cette offre est entièrement financée par les ressources existantes de Covivio SA, qui dispose à ce jour de 900 ME de trésorerie disponible et 1,7 MdE de lignes de crédits bancaires, dont 500 ME mises en place début mars. Ces lignes sont non tirées et disposent d'une maturité moyenne de près de 4 ans. Enfin, nous avons annoncé la possibilité pour les actionnaires de Covivio d'opter pour le paiement du dividende 2019 en actions1. 50% de nos actionnaires se sont d'ores et déjà engagés à choisir cette option".

"Pour rappel, 80% de nos revenus 2019 étaient constitués de loyers fixes en Bureaux et Résidentiel : - 57% issus d'immeubles de bureaux en France, en Italie et en Allemagne, loués majoritairement à des grands groupes comme Orange, Suez, Vinci, Dassault Systèmes, Thales, Telecom Italia, etc., - 23% issus d'immeubles de logements en Allemagne."

"Sur l'activité Hôtels, qui représentait 18% de nos revenus en 2019, la pandémie impacte directement la partie variable, qui représente 9% de nos revenus. Ces revenus variables sont principalement constitués d'hôtels loués à Accor en France (5%) et d'hôtels en murs et fonds (4%) situés en France et en Allemagne. Depuis le début d'année (au 15 mars 2020), les hôtels en murs et fonds affichent une baisse de leur RevPar de l'ordre de 11%. Les revenus fixes concernent essentiellement des baux long-terme signés dans le cadre de partenariats avec des contreparties solides, comme InterContinental, NH Hotels, B&B, etc".

"Compte tenu de cet environnement et de l'incertitude pesant sur nos revenus hôteliers, nous communiquerons une guidance de résultats ajustée lors de la publication de nos résultats semestriels" conclut le groupe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.