CRCAM Brie Picardie : les dividendes de Crédit Agricole manquent dans les comptes semestriels

CRCAM Brie Picardie : les dividendes de Crédit Agricole manquent dans les comptes semestriels©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 29 juillet 2020 à 08h01

Sur les 6 premiers mois de l'année 2020, le Produit Net Bancaire CRCAM Brie Picardie (base individuelle) a atteint 251,1 millions d'euros, en retrait de -21,4% par rapport aux 6 premiers mois de l'année 2019 (319,5 ME), du fait du non versement du dividende par Crédit Agricole SA suite aux recommandations de la Banque Centrale Européenne du 27 mars 2020. Retraité d'éléments non récurrents, le PNB diminue de -2,9%, notamment du fait d'une activité réduite pendant la période de confinement et de la pression continue des taux bas.

Les charges de fonctionnement ont été maîtrisées pour s'établir à 159,7 ME, et comprennent tous les investissements effectués pour protéger les clients et les collaborateurs durant cette période particulière. La Caisse Régionale maintient et confirme sa politique d'investissement dans le capital humain, immobilier et digital.

Au 30 juin 2020 et au sens de la réglementation bâloise, le taux de défaut (EAD Défaut/EAD) est de 1,24% (contre 1,31% au 30 juin 2019), pour une exposition globale de la Caisse Régionale (EAD) à près de 27 milliards d'euros. La Caisse Régionale maintient ainsi un taux de défaut très inférieur à celui du marché français. Le coût du risque s'établit à 18,9 ME. La Caisse Régionale poursuit ainsi ses dotations sur crédits sains et maintient un taux de couverture des crédits en défaut élevé à 131% à fin juin 2020 (127,1% au 31 décembre 2019), très supérieur à celui du marché français.

Après impôts sur les sociétés, le résultat net social de la Caisse Régionale s'établit à 41,2 ME au 30 juin (106,3 ME au 30 juin 2019). En base consolidée et en normes internationales IFRS, le résultat net à fin juin 2020 s'établit à 48,2 ME, en diminution par rapport au 30 juin 2019 (115,4 ME), marqué par une activité freinée à cause de la crise sanitaire et par la non distribution des dividendes intragroupes.

Les capitaux propres consolidés atteignent à fin juin 2020, 3,9 milliards d'euros, pour un total bilan consolidé de 35,3 MdsE. Les dettes envers les établissements de crédit (essentiellement Crédit Agricole SA au regard des règles de refinancement interne au Groupe) et envers la clientèle représentent respectivement 65,9% et 31% de l'ensemble des dettes.

La Caisse Régionale maintient des niveaux de solvabilité et de liquidité élevés : le ratio CRD est estimé à un taux proche de 20% à fin juin 2020 pour un minimum de 10,7% et la moyenne des Liquidity Coverage Ratio (LCR) fin de mois pour le premier semestre 2020 est de 143,7% pour une exigence réglementaire de 100%.

Perspectives

Dans un contexte économique et social fragilisé par la crise sanitaire, la Caisse Régionale a su maintenir un haut niveau de performance tout en continuant d'accompagner les projets du territoire. Ses agences sont restées ouvertes à plus de 85% à la clientèle pendant la période de confinement, permettant de continuer à servir les clients.
Elle a également renouvelé son engagement mutualiste avec la création d'un livret et d'un dépôt à terme "j'aime mon territoire". Aussi, la Caisse Régionale a versé ce trimestre, sous forme de geste mutualiste, 8 ME aux clients assurés devant faire face à des pertes d'exploitation imprévues, non couvertes par le champ habituel de leur assurance.
Par ailleurs, la Caisse Régionale a annoncé le 10 juillet avec deux autres partenaires bancaires la création du fonds de capital-développement REGAIN 340. Ce fonds de 200 ME (dont 51 ME déjà engagés) vise à accompagner les entreprises régionales saines touchées par la crise sanitaire.

Conformément à la recommandation de la BCE du 27 mars 2020, la Caisse Régionale a décidé de s'abstenir de verser une rémunération aux CCI et CCA au moins jusqu'au 1er octobre 2020. Si cette rémunération est versée, le rendement sera de 5% sur le cours du CCI au 30 juin 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.