CRCAM Ille-et-Vilaine : la structure financière reste solide

CRCAM Ille-et-Vilaine : la structure financière reste solide©Boursier.com

Boursier.com, publié le dimanche 29 avril 2018 à 22h18

Au 1er trimestre 2018, le Produit Net Bancaire de la CRCAM Ille et Vilaine s'établit à 61,3 millions d'euros en hausse de +1,9% par rapport au 31 mars 2017.

Le revenu brut d'exploitation est stable par rapport à mars 2017, à 22,3 ME.

Le coût du risque est en hausse à 4,3 ME (2,2 ME au 31 mars 2017). Le résultat net social est en hausse de +15,2% par rapport à mars 2017 à 15 ME.

Comptes consolidés

En base consolidée (IFRS), le produit net bancaire recule de -10,8% par rapport à 2017, à 59,45 ME. Les charges d'exploitation ressortent à 40 ME et le résultat brut d'exploitation à 17,7 ME.

Après intégration du coût du risque et de la charge fiscale, le résultat net consolidé est de 9,6 ME en recul de -41,6%. Ce recul s'explique principalement par la mise en application d'IFRS9 au 1er janvier 2018 ainsi qu'à la variation du résultat social hors prise en compte du FRBG.

L'écart entre le résultat social (15 ME) et le résultat consolidé (9,6 ME) s'explique notamment par le retraitement de la dotation au FRBG en 2017 non reconnue en IFRS et par les traitements comptables des indemnités de remboursements anticipés (payées par la Caisse régionale suite à la restructuration de sa dette) qui font l'objet d'un étalement en IFRS.

Structure financière solide

Au 31 décembre 2017, le niveau de fonds propres prudentiels représente 874,4 ME et la Caisse régionale affiche un ratio phasé (transitoire CRD III / CRD IV) de 17,54%. La Caisse régionale bénéficie d'une PRS (Position Ressource Stable) de 337 ME au 31 mars 2018. Les capitaux propres consolidés s'élèvent à 1,8 Md E, en hausse de 0,2 MdE liée notamment à l'application de IFRS9. Ils représentent 14% du bilan dont le total s'élève au 31 mars 2018 à 12,8 MdsE. Les dettes envers la clientèle, constitutives des dépôts à vue et à terme, représentent 21,4% du bilan, tandis que celles envers les établissements de crédits, représentent 61,5%.

Perspectives

Le Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine poursuit, en 2018, sa stratégie d'accompagnement de la dynamique économique locale contribuant ainsi à son ambition à horizon 2020 : améliorer la qualité de vie des Bretilliens.

Dans ce cadre, la Caisse régionale a lancé officiellement, le 20 avril, sa filière mer, identifiée comme l'une des filières d'avenir du département. Cet engagement s'illustre par la création d'un pôle Economie de la Mer composé d'experts spécialisés sur tous les secteurs de l'économie maritime ainsi que d'une Commission "Littoral" réunissant des acteurs impliqués du territoire bretillien. "Dans un environnement en constante mutation, ces échanges permettent d'être au plus près des attentes et des besoins de l'économie bleue et de ses acteurs", estime le Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU