CRCAM Ille-et-Vilaine : le bénéfice consolidé recule de 14% en 2018

CRCAM Ille-et-Vilaine : le bénéfice consolidé recule de 14% en 2018
vue du parlement de Bretagne

Boursier.com, publié le vendredi 25 janvier 2019 à 21h23

Le Produit Net Bancaire de la Caisse régionale d'Ille-et-Vilaine s'établit à 260,4 millions d'euros en hausse de +5,4% par rapport à 2017. Cette évolution s'explique notamment par la forte progression de la marge d'intermédiation (+10,2% par rapport à 2017) qui bénéficie notamment des efforts de restructuration effectués les années précédentes. Les commissions sont également en hausse, portées notamment par le dynamisme de l'assurance-vie (+7,4%). La performance du portefeuille dans un contexte de marchés financiers difficile a néanmoins pesé sur le PNB et principalement sur le dernier trimestre 2018.

Le revenu brut d'exploitation est en hausse de 9,5% par rapport à décembre 2017 à 98,2 ME. Le coût du risque (y compris FRBG) à 15,5 ME, recule de -10,6% entre 2017 et 2018. Au 31 décembre 2018, le taux de CDL s'établit à 2,06% et le taux de couverture de ces créances est de 60,11%. Enfin, la charge fiscale progresse de 46,2% par rapport à 2017, impactée par la hausse du résultat et par la hausse des provisions. Le résultat net social est donc en hausse de +7,2% par rapport à décembre 2017 à 65,8 ME.

En base consolidée (IFRS), le produit net bancaire recule de -5,9% par rapport à 2017 à 257 ME. Les charges générales d'exploitation ressortent à 149,5 ME et le résultat brut d'exploitation à 95,7 ME. Après intégration du coût du risque et de la charge fiscale, le résultat net consolidé ressort à 62,2 ME en recul de -14%. L'écart entre le résultat social (65,8 ME) et le résultat consolidé (62,2ME) s'explique en partie par la prise en compte de la valorisation des plus et moins-values latentes en IFRS dans un contexte de marchés financiers défavorable et par les traitements comptables des indemnités de remboursements anticipés (payées par la Caisse régionale à la suite de la restructuration de sa dette) qui font l'objet d'un étalement en IFRS lorsque celles-ci sont comptabilisées au moment de leur versement en normes françaises.

Renforcement de la structure financière

Au 30 septembre 2018, le niveau de fonds propres prudentiels représente 915,7 ME et la Caisse régionale affiche un ratio phasé (transitoire CRD III / CRD IV) de 17,93% (17,54% au 31 décembre 2017). En matière de liquidité, la situation de la Caisse régionale s'est améliorée en 2018. La PRS (Position Ressource Stable) s'établit à 464 ME au 31 décembre 2018, soit en progression de 153 ME sur 2018.

Les capitaux propres consolidés s'élèvent à 1,8 MdE, en hausse de 0,2 MdE liée notamment à l'application de IFRS9, et représentent 13,5% du bilan consolidé dont le total s'élève au 31 décembre 2018 à 13,2 MdsE. Les dettes envers la clientèle, constitutives des dépôts à vue et à terme, représentent 22,3% du bilan consolidé, tandis que celles envers les établissements de crédits, essentiellement vis-à-vis de Crédit Agricole SA, au regard des règles de refinancement interne au Groupe, représentent 59,9%.

Perspectives

En 2018, le Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine a réaffirmé son modèle de banque mutualiste entièrement dédiée à son territoire avec pour ambition l'amélioration de la qualité de vie des bretilliens. Elle a poursuivi la mise en oeuvre de son plan à moyen terme, e-nov@ction 2020, et accéléré la transformation digitale de son organisation afin de répondre au mieux aux attentes de ses clients. Ancrée sur son territoire, elle a engagé un large plan de rénovation de ses points de vente afin de proposer une nouvelle expérience bancaire, 100% humaine, 100% digitale. 15 agences ont ainsi été livrées en 2018 et 15 autres le seront également en 2019.

Ce nouvel exercice sera aussi l'occasion de déployer les différents projets initiés avec une attention particulière portée aux clients fragiles, qui bénéficieront d'un plafond sur les frais de dysfonctionnement de 25 euros, voire 20 euros s'ils choisissent un compte Budget Protégé.

La Caisse régionale a aussi décidé de geler l'ensemble des tarifs applicables aux Particuliers pour l'année 2019.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.