Crédit Agricole d'Ile-de-France : le résultat net consolidé s'établit à 44,5 ME au T1, en hausse de 16,3%

Crédit Agricole d'Ile-de-France : le résultat net consolidé s'établit à 44,5 ME au T1, en hausse de 16,3%©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 04 mai 2021 à 19h29

Le Crédit Agricole d'Ile-de-France connait une activité commerciale soutenue depuis le début de l'année, avec 25.400 nouveaux clients au premier trimestre, en progression par rapport au T1 2020 malgré le retour de restrictions liées à la pandémie. Avec 1,4 MdsE de réalisations, l'activité habitat retrouve son niveau pré-crise. Sur la clientèle des Professionnels et des Entreprises, les besoins de financement se concentrent sur la transformation des Prêts Garantis par l'État (PGE) court terme en moyen terme et la préparation du lancement du Prêt Participatif de Relance. Les encours de crédit progressent globalement de 6,6% sur un an. Les encours de collecte sont en forte progression (+13,3%), portés par la collecte de bilan qui enregistre les excédents de liquidité de la clientèle, ainsi que les effets de la baisse de consommation des ménages. L'équipement personnalisé des clients se poursuit, avec une hausse du nombre de contrats d'assurance de 3,7% sur un an, particulièrement marquée sur la prévoyance, précise l'établissement.

Le Crédit Agricole d'Ile-de-France connait une activité commerciale soutenue depuis le début de l'année, avec 25.400 nouveaux clients au premier trimestre, en progression par rapport au T1 2020 malgré le retour de restrictions liées à la pandémie. Avec 1,4 MdsE de réalisations, l'activité habitat retrouve son niveau pré-crise.
Sur la clientèle des Professionnels et des Entreprises, les besoins de financement se concentrent sur la transformation des Prêts Garantis par l'État (PGE) court terme en moyen terme et la préparation du lancement du Prêt Participatif de Relance. Les encours de crédit progressent globalement de 6,6% sur un an. Les encours de collecte sont en forte progression (+13,3%), portés par la collecte de bilan qui enregistre les excédents de liquidité de la clientèle, ainsi que les effets de la baisse de consommation des ménages.
L'équipement personnalisé des clients se poursuit, avec une hausse du nombre de contrats d'assurance de 3,7% sur un an, particulièrement marquée sur la prévoyance, précise l'établissement.

Le PNB s'établit à 250,6 ME. Il se contracte de 2,6%, du fait de l'impact de la crise sanitaire sur les commissions et du constat d'une sinistralité atypique dans ses comptes d'assurance emprunteur en 2020.
Les frais généraux sont maîtrisés, si on exclut l'augmentation des cotisations aux fonds réglementaires. L'effet de ciseau entre le PNB et les charges conduit à un RBE de 81,4 ME, en baisse de -19,6% par rapport au T1 2020. Hors FRU/FGDR, la baisse du RBE est de -9,6%.

Le coût du risque annualisé représente 10 bp des encours vs. 26 bp au T1 2020 : le renforcement de la couverture du risque sur les encours sains est compensé par un niveau de risque très modéré sur les encours douteux. Ainsi, le taux de créances dépréciées sur encours brut demeure à un niveau très faible de 1%. Par ailleurs, le niveau de couverture par les provisions des pertes attendues bâloises se renforce à 167% (vs. 158% au 31 décembre 2020), dans la continuité de la politique de provisionnement prudente de la Caisse Régionale.
Le résultat net consolidé du trimestre s'établit à 44,5 ME, en hausse de 16,3%.

Des fondamentaux financiers robustes

Avec un ratio de fonds propres totaux au 31 mars 2021 de 21,5%, renforcé de 0,6 point sur un an et largement supérieur aux exigences réglementaires, et une situation de liquidité robuste, la Caisse Régionale d'Ile-de-France s'appuie sur une structure financière très solide pour accompagner dans la durée le redressement de l'économie.

Dans un marché de l'emploi fortement bousculé par la crise sanitaire, en particulier chez les jeunes, la banque régionale s'engage en faveur de l'emploi francilien en maintenant ses objectifs de recrutement et en doublant le nombre de stagiaires accueillis.
Le Crédit Agricole d'Ile-de-France réaffirme une nouvelle fois son implication aux côtés des Franciliens et lance sa première série de podcasts qui décryptent l'immobilier dans notre région. Avec "Kilomètre 0", la Caisse Régionale innove en devenant la première banque francilienne à se lancer dans un programme de podcasts permettant de découvrir une nouvelle facette du marché immobilier.

À travers son fonds de dotation Mécénat, la banque régionale renouvelle son soutien au profit du territoire avec déjà 100 projets soutenus dans des domaines variés qui reflètent la richesse de l'Île-de-France. L'engagement de la banque sur son territoire permet d'aider de jeunes talents d'exception et d'oeuvrer pour la préservation du patrimoine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.