Crédit Agricole en baisse après des résultats mitigés

Crédit Agricole en baisse après des résultats mitigés©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 14 février 2018 à 09h12

Ce matin, le Crédit Agricole est la dernière banque française du CAC40 à dévoiler ses comptes 2017, après BNP Paribas, Société Générale et Natixis. Les chiffres publiés sont éloignés des attentes, la faute à une charge fiscale exceptionnellement élevée. L'établissement a en revanche dégagé un bénéfice sous-jacent proche des prévisions. Dans un marché qui rebondit de 0,5% l'ouverture, le titre trébuche de -1,8% à 13,71 euros, ce qui est plutôt logique, compte tenu d'une publication mitigée. Pour autant, les analystes ne paniquent pas. C'est un trimestre de transition, estime Maxence Le Gouvello Du Timat, qui suit la banque verte chez Jefferies. Il recommande de profiter de l'accès de faiblesse de l'action pour acheter, lui qui vise 18,60 euros. Le spécialiste reconnaît que la comparaison est assez compliquée, compte tenu des nombreux exceptionnels, mais il a noté que ce sont les activités de marché qui ont bien tenu, tandis que la banque de détail paraît un ton en dessous, même si les tendances commerciales sont plutôt robustes. Chez Natixis, Alex Koagne est un peu déçu, même s'il note aussi que la banque d'investissement a affiché de belles performances. La division assurances constitue elle aussi une source de déception.

Trop d'impôts

Le Crédit Agricole SA (l'entité cotée du groupe) a réalisé un produit net bancaire légèrement supérieur à 4,65 milliards d'euros du quatrième trimestre 2017, en progression de 1,6% en glissement annuel, pour un résultat brut d'exploitation de 1,384 MdE et un bénéfice net de 387 ME part du groupe. Des performances inférieures au consensus réalisé par la société, qui faisait ressortir une attente de PNB à 4,705 MdsE, pour un RBE de 1,657 MdE et un bénéfice net de 861 ME. Au niveau du résultats net, la banque explique avoir subi une lourde charge fiscale, représentant -384 ME à cause du changement de règles comptables en France et aux Etats-Unis. L'établissement paie notamment dans l'hexagone la compensation de la suppression de la taxe sur les dividendes jugée inconstitutionnelle, qui entraîne un taux d'IS de 44,43% sur le trimestre, soit 10 points de plus que la normale. Les "éléments spécifiques" coûtent -490 ME au bénéfice net, qui aurait atteint environ 878 ME sans eux. Sur la totalité de 2017, le bénéfice net part du groupe atteint 3,65 MdsE.

La banque proposera à l'assemblée générale un dividende de 0,63 euro, après décision de neutraliser l'impact de la surcharge fiscale, qui aurait pesé à hauteur de 0,05 euro. Le ratio CET1 non phasé ressort à 11,7% au 31 décembre, en baisse par rapport à 2016 (12,1%), notamment à cause des acquisitions. Le retour sur fonds propres tangible sous-jacent (ROTE) atteint 11,1%, juste au-dessus de l'objectif de 11% fixé par le Plan à moyen terme pour 2019.

Les bénéficiaires du dividende majoré indemnisés

Par ailleurs, le Crédit Agricole SA confirme la suppression du dividende majoré. En guise de mesure compensatoire, il sera proposé aux bénéficiaires une indemnité égale à une action ordinaire nouvelle pour 26 actions nominatives ouvrant droit au versement d'un dividende majoré au titre de l'exercice 2017. La valeur de l'indemnité ressort à 0,56 euro par action sur la base de la moyenne récente des cours. Le montant de l'indemnité a été déterminé sur la base d'une expertise indépendante réalisée par le cabinet Ledouble, qui a fixé une fourchette 0,45 à 0,63 euro. C'est le conseil d'administration qui a fixé son niveau précis.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Crédit Agricole en baisse après des résultats mitigés
  • avatar
    Tueur -

    Sacrés fonctionnaires de Bercy , impayables !

  • avatar
    ajlbn -

    référence à l'article :
    A l'Assemblée, les Insoumis mettent à l'affiche leurs propositions
    Statut : refusé
    Il y a 11 minutes
    Que de haines contre la France Insoumise! Du moins de la part des tenants du libéralisme, de la mondialisation sans contrainte, des serviteurs du patronat, et des soutiens à une politique de casse du tissu social, et industrieux, de la Nation! Les cellules de réponses formatées sont à la manœuvre. Les propositions de ce mouvement, et de la vraie gauche, sont de bon sens, et ont le soutien d'une large part de l'opinion. Mais le réflexe de caste fait que tous les amendements sont rejetés. Il faut laminer l'opposition, comme le pouvoir a voulu détruire les syndicats! Ce n'est plus la démocratie, c'est le mépris pour une partie non neutre de la représentation nationale, et pour ceux , majoritaires, de fait, qui n'ont pas voté Macron, ou qui ont voté contre la châtelaine Le Pen.
    47- fois censuré-repassé
    --------
    référence à l'article :
    Schiappa juge "irresponsable" l'article du magazine Ebdo sur Hulot (JDD)
    Statut : refusé
    Il y a 13 minutes
    Et Mme Schiappa pense quoi de la plainte de Mme Mitterrand, et de ce qu'elle dit avoir vécu à contrainte, avec M Hulot? De la compassion pour le ministre, réflexe de caste? On l'a vu plus vindicative à l'endroit d'autres hommes accusés par des femmes de faits semblables. Je ne suis pas certain que son intervention facilite la reconnaissance de la parole des femmes qui ont à se plaindre de tels agissements. Combien d'autres affaires classées sans suite, pour divers motifs, et dont on ne parle pas?
    Côté irresponsabilité, Mme Schappa, qui a commis un livre donnant des conseils pour frauder la sécurité sociale, est bien mal placée. Cette pas si nouvelle en politique (ex socialiste au Mans) a encore à apprendre! Une tête bien pleine, mais bien faite???
    07- fois censuré-repassé
    -------
    référence à l'article :
    François Ruffin: "François de Rugy voudrait une Assemblée aussi triste et ennuyeuse que lui"
    Statut : refusé
    Il y a 13 minutes
    La cellule de réponses formatées anti France Insoumise est à la manœuvre! Elle préfère les dociles parlementaires qui votent ce qu'on leur dit de voter! Pauvre France
    19- fois censuré-repassé
    --------
    référence à l'article :
    SDF: Le gouvernement ne cherche pas à "minimiser les chiffres", assure Denormandie
    Statut : refusé
    Il y a 15 minutes
    A créer encore plus de misère, pas étonnant que les SDF soient de plus en plus nombreux! Et le fameux ruissellement de richesses qui doit être déclenché les nouvelles mesures fiscales du gouvernement, en dehors de la pluie, de la neige, on ne voit rien venir! Il est vrai qu'avec 350 000 € d'avion de luxe utilisé toutes affaires cessantes par le premier ministre, il ne reste plus rien pour des hébergements d'urgence ou pour la réquisition de biens immobiliers vides!
    07- fois censuré-repassé

    La censure ORANGE me poursuit de sa haine et censure quasi systématiquement mes propos qui pourtant respectent la charte alors que d'autres, racistes, méprisants, etc...passent sans problème! L'égalité de traitement pour tous est une blague! Mais pour être bien vu, il faut encenser la nouvelle religion, la droite libérale, le fn, et le patronat! Une conception de la démocratie et de la pluralité des avis qui confine à la dictature et à la pensée unique! Une nouvelle façon de faire de la politique?

  • avatar
    Tueur -

    Ah , cette soif d’impôts et de taxes diverses, tout cela pour rémunérer des branleurs salariés d'état ........

    avatar
    pasglopinette -

    Et ca fait parler les branleurs

    avatar
    Tueur -

    ça les fait râler .......

  • avatar
    Tueur -

    Ben , faut bien payer les salariés fainéants, les fonctionnaires glandeurs en absentéisme pour burn-out, en grève perpétuelle .......

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]