Crédit Suisse intègre l'hypothèse Klépierre dans son scénario Hammerson

Crédit Suisse intègre l'hypothèse Klépierre dans son scénario Hammerson
Le logo de la foncière Klépierre.

Boursier.com, publié le mardi 20 mars 2018 à 10h45

Le Crédit Suisse a relevé de 460 à 550 pence un objectif de cours sur Hammerson, après la proposition difficile à passer sous silence de Klépierre, c'est-à-dire l'offre de rachat informelle à 615 pence en titres et en numéraire soumise par la foncière française. L'analyste était déjà sceptique sur l'issue du rapprochement en cours entre Hammerson et Intu : l'offre de Klépierre réduit encore sa probabilité de succès. Le Français a jusqu'au 16 avril pour confirmer une offre ferme ou passer son chemin. Le Crédit Suisse ne pense pas qu'un tiers se lancera dans une surenchère, même si le scénario ne peut être totalement écarté.

A ce stade, le bureau d'études assigne donc une valorisation de 550 pence qui est une probabilité pondérée de trois scénarios : 30% pour le mariage avec Intu (décote de 25% sur l'actif net réévalué pro forma de 610 pence), 20% pour un statu quo en solo (décote de 20% sur l'actif net réévalué de 679 pence) et 50% pour l'offre indicative (615 pence).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.