Crédit Suisse juge Worldline survalorisé

Crédit Suisse juge Worldline survalorisé©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 19 février 2018 à 11h49

A quelques heures de la publication des comptes annuels de Worldline, le Crédit Suisse descend en flammes le dossier au motif que la croissance externe et les économies de coûts chez Equens ont été les seuls leviers opérationnels activés par la filiale d'Atos en 2017. Le broker helvétique considère cette stagnation de la rentabilité sous-jacente clairement décevante au regard de la guidance du groupe à l'IPO, qui misait sur une augmentation annuelle de 60 points de base de la marge opérationnelle. "Cela pose des questions sur la pression tarifaire subie par le groupe", lance d'ailleurs Crédit Suisse dans sa note d'analyse.

Sceptique sur le potentiel de création de valeur induit par de nouvelles acquisitions, le bureau d'étude qualifie les niveaux de valorisation actuels d'excessifs. Ce diagnostic est valable quels que soient les critères retenus et même en prenant en considération la perspective d'un rachat des minoritaires d'Equens, indique le courtier. Verdict : le crédit Suisse dégrade de "neutre" à "sous-performance" sa recommandation sur Worldline et coupe son objectif de 39 à 35 euros.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.