Crossject atténue sa perte en 2019

Crossject atténue sa perte en 2019©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 27 mars 2020 à 08h39

Au 31 décembre 2019, les produits d'exploitation de Crossject s'établissent à 6 millions d'euros, en hausse de 2,5 ME. En 2019, Crossject réalise un chiffre d'affaires de 0,5 ME lié au premier upfront prévu par l'accord commercial avec Desitin. La production immobilisée passe de 2,4 ME à fin 2018 à 3,9 ME à fin 2019. Crossject comptabilise par ailleurs 1 ME dans le cadre de la renégociation du contrat Zeneo Adrénaline (Cp du 20 Mars 2020)

Les charges d'exploitation sont stables à 14,6 ME (15,1 ME en 2018), illustrant la bonne maîtrise des charges par la société dans un contexte de développement et de poursuite des recrutements. Au 31 décembre 2019, la société compte 77 collaborateurs (75 à fin 2018). Compte tenu de ces éléments, le résultat d'exploitation au 31 décembre 2019 ressort à -8,6 ME (-11,6 ME à fin 2018).

Le résultat net s'établit ainsi à -7,17 ME (-10,7 ME à fin 2018).

Trésorerie

A fin 2019, Crossject dispose d'une situation de trésorerie renforcée de 7,9 ME (4,8 ME à fin 2018). La société a par ailleurs pris des mesures pour limiter ses dépenses et repousser des engagements de dépense non prioritaires. La société étudie également l'ensemble des possibilités nouvellement annoncées par le gouvernement pour faire face à cette crise.

Crossject anticipe des apports de trésorerie complémentaires sur l'exercice 2020 sous forme d'aides en cours de contractualisation et de revenus commerciaux issus d'accords de licence existants ou nouveaux. Ces apports permettront à Crossject de financer ses développements prioritaires en 2019. D'autre part, Crossject poursuit ses démarches en vue de renforcer son financement dans la durée.

"2019 a été une année forte pour la société. Le contrat signé cette année avec Desitin Pharma et l'accord de coopération en R&D conclu avec le Département américain de la Défense démontrent l'intérêt de nos produits et de notre technologie, et nous en sommes fiers. Aujourd'hui, notre outil industriel est en capacité de produire des dispositifs Zeneo, des composants jusqu'au produit fini", commente Patrick Alexandre, Président du Directoire de Crossject.

Perspectives

Compte tenu de l'ampleur et de la durée incertaine de l'épidémie de Covid-19, il est trop tôt pour évaluer avec précision son impact sur l'activité de Crossject. Cependant, la suspension de certaines activités aura des conséquences sur le calendrier de dépôt des premiers dossiers d'AMM.

D'ores et déjà, Crossject décide d'axer ses priorités dans un 1er temps sur le développement de Zeneo Midazolam contractualisé avec Desitin et sur la poursuite des échanges avec les autorités fédérales américaines intéressées par ce produit, pour concrétiser les avancées. A ce stade, les points bi-hebdomadaires avec le DoD ne sont pas perturbés par l'épidémie en cours.

Crossject continuera le développement de ses autres produits prioritaires, en se réservant la possibilité de revoir la priorisation de son portefeuille en fonction des avancées commerciales.

A noter que, les produits de Crossject étant encore en phase de développement, il n'y a pas de risque de rupture d'approvisionnement pour la fourniture des clients.

"Cette année, nous allons poursuivre nos efforts pour préparer notre supply chain à une montée en puissance de la production en restant vigilant sur sa robustesse et sa conformité réglementaire à chaque étape de la production. Nous misons également sur la conclusion de nouveaux accords commerciaux eu égard à la qualité de nos produits que nous continuons à améliorer, à l'instar de Zeneo Adrénaline et de sa nouvelle formulation médicamenteuse. Les avancées de 2019 sont le fruit d'efforts combinés de l'ensemble de nos équipes et du soutien de nos actionnaires. Je les en remercie. Dans le contexte actuel lié à l'épidémie Covid-19, notre priorité est la protection de nos collaborateurs et la préservation de nos acquis opérationnels. A l'heure actuelle, il est trop tôt pour mesurer l'impact que cette épidémie aura sur notre activité mais nous restons tous engagés autour de notre ambition commune : faire de Crossject le leader des médicaments d'urgence", indique Patrick Alexandre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.