Crossject est en perte de 4,7 ME sur le 1er semestre

Crossject est en perte de 4,7 ME sur le 1er semestre©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 27 septembre 2018 à 06h38

Au 30 juin 2018, les produits d'exploitation de Crossject ressortent en hausse de +73,7% à 2,84 millions d'euros (1,63 ME au 30 juin 2017). La production immobilisée s'établit à 1,62 ME à fin juin 2018, en hausse de 970 kE par rapport au 1er semestre 2017, illustrant la poursuite du développement de la société et son activité en matière de recherche et développement. Le total des frais de Recherche et Développement inscrit à l'actif du bilan est de 11,31 ME (4,59 ME après amortissements).

Les charges d'exploitation s'élèvent à 8,17 ME (5,89 ME en juin 2017). Le poste Autres achats et charges externes augmente de 25% principalement sous l'effet de la constitution du stock de composants nécessaires aux lignes de production de Gray et de Dijon désormais opérationnelles. Les charges de personnel s'établissent à 1,99 ME (1,34 ME à la fin du 1er semestre 2017), traduisant d'une part les effets des recrutements de l'année 2017 et d'autre part, la poursuite du renforcement des équipes au cours de ce 1er semestre notamment sur les fonctions Qualité et Développement. Au 30 juin 2018, Crossject compte 69 collaborateurs (58 au 31 décembre 2017).

Le résultat d'exploitation à fin juin 2018 ressort ainsi à -5,33 ME. Après prise en compte du résultat financier impacté principalement par la valorisation des titres en autocontrôle, et du Crédit Impôt Recherche 2018 à hauteur de 848 kE, le résultat net du semestre s'établit à -4,74 ME (-3,36 ME en juin 2017).

Trésorerie

Les flux de financement s'élèvent à 5,15 ME, bénéficiant de l'emprunt obligataire émis sur le premier semestre. La capacité d'autofinancement ressort à -2,51 ME sur le semestre. Les flux de trésorerie de l'activité s'établissent à -5,21 E impactés de façon transitoire par une augmentation du BFR dû à l'encaissement de créances d'impôts et subventions en juillet (3,2 ME). La trésorerie au  30 juin 2018 de 0,8 ME a été complétée en juillet à hauteur de 5,6 ME par l'encaissement de 3,2 ME et par l'émission d'obligations convertibles le 12 juillet (2,5 ME).

Crossject est actuellement en discussion sur des financements non dilutifs et, comme annoncé en juillet, Crossject émettra des BSA au plus tard le 30 novembre 2018. Par ailleurs, 2,5 ME sont encore à percevoir en 2018 et 2019 sur les aides et avances remboursables déjà contractualisées. Les revenus commerciaux, le Crédit Impôt Recherche (supérieur à 1 ME par an) et les BSA s'ajouteront à ces montants.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.