"Cryptos" : Bitfinex et Tether assignés par les autorités US

"Cryptos" : Bitfinex et Tether assignés par les autorités US©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 30 janvier 2018 à 22h48

Les régulateurs financiers américains s'intéressent de près à deux acteurs des cryptomonnaies, dont les activités posent un certain nombre de questions. L'agence 'Bloomberg' a ainsi révélé mardi que les sociétés Bitfinex et Tether, qui sont dirigées par le même CEO (directeur général), ont été assignées à comparaître par la CFTC (Commodity Futures Trading Commission) l'autorité en charge des réguler les dérivés de matières premières. La CFTC leur a adressé un courrier le 6 décembre dernier, selon une source citée par 'Bloomberg' qui n'a toutefois apporté aucun autre précision sur la nature de cette enquête.

Rupture de contrat unilatérale avec le cabinet d'audit Friedman LLP

Bitfinex est un plateforme d'échange de cryptomonnaies, tandis que Tether est l'émetteur de la cryptomonnaie éponyme. Le Tether est la 22ème "crypto" par sa capitalisation, qui s'élève à environ 2,3 milliards de dollars. Tether se présente comme une "crypto" dont la valeur est adossée au dollar (sa valeur est stable à 1$), affirmant que la société possède assez de billets verts en réserve pour couvrir l'ensemble des Tether en circulation... Cette affirmation n'a cependant jamais été prouvée et certains experts doutent que la société possède réellement ces 2,3 Mds$.

A noter que le week-end dernier, Tether a annoncé avoir rompu unilatéralement ses liens avec un cabinet d'audit Friedman LLP, qui avait entrepris d'examiner ses comptes. Friedman avait entrepris des "procédures extraordinairement détaillées en regard de la simplicité relative du bilan de Tether", a expliqué la société pour justifier sa décision de rupture...

Le bitcoin en baisse, rumeurs de fraude liées au Tether

Des acteurs de marché estiment que les émissions de Tether ont contribué ces derniers mois à l'ascension vertigineuse du bitcoin, la principale cryptomonnaie avec une capitalisation de 172 Mds$. Des sources de marché soupçonnent les gestionnaires de Tether d'agir de manière frauduleuse, en réinvestissant le produit des Tether en bitcoins, faisant grimper spéculativement ce dernier.

Mardi, l'annonce de l'enquête de la CFTC a en tout cas contribué à faire chuter le bitcoin, qui est retombé en séance sous le seuil psychologique des 10.000$. Il cotait 10.236$ (-9,6%) en fin de soirée selon le site coinmarketcap.com, tandis que l'Ethereum perdait 8,7% à 1.079$ et que le Ripple lâchait 12,3% à 1,18$. Quant au Tether, il résistait à 0,9884$ (+0,37%), proche de la parité avec le dollar qu'il est censé répliquer.

Bitfinex et Tether ont minimisé mardi la portée de l'enquête de la CFTC, se bornant à indiquer dans un communiqué qu'elles reçoivent "de façon habituelle des demandes légales de la part des agences légales et des régulateurs", ajoutant qu'elles ne commentaient jamais ces événements.

Une maison mère enregistrée aux Iles Vierges britanniques et basée à Hong Kong

Ni Tether, ni Bitfinex n'ont communiqué publiquement la localisation de leur siège, les identités de leurs dirigeants ou leurs données financières. La maison mère de Bitfinex, iFinex Inc., est enregistrée aux Iles Vierges britanniques, et se dit basée à Hong Kong. Un porte-parole de la société, Ronn Torossian, a indiqué à 'Bloomberg' que le directeur général de Bitfinex et de Tether se nommait Jean Louis (ou Jan Ludovicus) van der Velde, qui est également CEO de iFinex Inc.

Par ailleurs, les "Paradise Papers", ces documents concernant des fraudes fiscales rendus publics en 2017, ont aussi révélé l'existence d'un Phil Potter, à la fois directeur de Tether et responsable de la stratégie de Bitfinex, et ont montré que Tether était elle aussi enregistrée aux Iles Vierges britanniques.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.