Cybergun : 18,9 ME de chiffre d'affaires proforma

Cybergun : 18,9 ME de chiffre d'affaires proforma
Internet-Web-Cybercafé

Boursier.com, publié le lundi 27 novembre 2017 à 20h07

Compte tenu des 3 acquisitions stratégiques annoncées le 27 octobre et afin de présenter une image fidèle du nouveau périmètre d'activité, Cybergun publie un chiffre d'affaires semestriel proforma intégrant l'apport net de : JM Développement (Destockage-games.com) ; Ton marquage.com (Shop-Gun.fr, airsoft-horizon.fr, shopgun-defense.com ainsi que le réseau Shopgun composé de 6 boutiques en propre et franchisées) ; Open Space SAS (Shootgame.fr et 2 boutiques en propre).

Au global pour le 1er semestre 2017-2018, le chiffre d'affaires proforma s'établit à 18,9 millions d'euros, en hausse de +1%.

"Grâce à nos mouvements tactiques, aussi bien en interne que via des acquisitions ciblées en cours de finalisation, nous sommes désormais en mesure de remettre le Groupe Cybergun sur une trajectoire de croissance. C'est grâce à cette dynamique, au focus sur les segments de marché les plus rentables et à une profonde réduction de notre structure de coûts que nous gagnerons la partie", explique Hugo Brugière, Vice-Président et Directeur Général de Cybergun. Claude Solarz, Président du Conseil d'administration de la société ajoute : "La progression en Europe et en Asie, à la fois en périmètre constant et en proforma, démontre que la stratégie mise en place par Hugo Brugière et nos équipes est la bonne et que nous devrions être en mesure d'atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés pour l'exercice 2017/2018, y compris aux Etats-Unis où nous devrions être proches du budget. Le décollage, enfin, du marché militaire avec ses marges plus que conséquentes et l'intégration du B2C sont de belles réussites, signes que la reprise est bien là. Il était loin le temps où Cybergun pouvait annoncer une progression semestrielle de ses ventes. C'est désormais à nouveau le cas".

Environ 20 suppression de postes

Cybergun confirme que la nouvelle politique commerciale du Groupe en Europe va entraîner une rationalisation des ressources engagées, notamment à travers la fermeture du site de Bondoufle (Essonne), pour implanter le nouveau siège social du groupe à Suresnes (Hauts-de-Seine) tout en sous-traitant la logistique pour une économie annuelle estimée à près de 200 kE.

Un plan de licenciement économique et collectif est préparé "afin d'accompagner dans les meilleures conditions la suppression d'une vingtaine de postes environ".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU