Cybergun : Amaury de Botmiliau, ancien administrateur, durement sanctionné par l'AMF

Cybergun : Amaury de Botmiliau, ancien administrateur, durement sanctionné par l'AMF
Internet-Web-Cybercafé

Boursier.com, publié le vendredi 22 décembre 2017 à 09h04

Très lourde sanction pour Amaury de Botmiliau, ancien administrateur de Cybergun. L'Autorité des marchés financiers a condamné l'ancien principal actionnaire du fabricant d'armes factices à une amende de 2 millions d'euros pour avoir utilisé une information privilégiée. Il lui est reproché d'avoir recommandé à sa compagnie d'assurance de céder des titres Cybergun alors qu'il était au courant des difficultés rencontrées par la société mais aussi d'avoir utilisé cette information en cédant des titres Cybergun pour le compte de la société Ingeco dont il était le gérant.

Egalement mis en cause dans cette affaire, la société Cybergun a été condamnée à une sanction pécuniaire de 100.000 euros pour "avoir méconnu, au cours du mois de février 2014, son obligation de porter dès que possible à la connaissance du public toute information privilégiée qui la concerne directement "... "L'information relative à l'aggravation de ses difficultés financières a été soustraite à la connaissance du public pendant près de cinq mois à compter de la date à laquelle elle est devenue privilégiée", souligne le gendarme boursier.

La société Ingeco s'est pour sa part vue infligée une amende de 70.000 euros pour avoir "méconnu, au cours de la période allant d'octobre 2013 à septembre 2014, son obligation de communiquer à l'AMF, dans le délai de cinq jours de négociation, ses acquisitions et cessions d'actions Cybergun".

Enfin, Jérôme Marsac, ancien patron de Cybergun, a été mis hors de cause.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.