Cybergun : perte nette de 0,36 ME au 1er semestre

Cybergun : perte nette de 0,36 ME au 1er semestre
Logo de la société Cybergun.

Boursier.com, publié le mardi 28 avril 2020 à 09h22

Cybergun présente ses résultats semestriels de l'exercice 2019-2020 couvrant la période du 1er avril 2019 au 30 septembre 2019. En données retraitées, la perte nette se réduit à 0,36 ME contre 0,47 ME un an avant. La perte nette est également de 0,36 ME, contre 0,82 ME un an plus tôt. La perte opérationnelle se réduit à 0,83 ME contre 1,13 ME un an avant. Le chiffre d'affaires du groupe pour le 1er semestre 2019-2020 s'établit à 12,1 ME contre 14,6 ME pour la même période de l'exercice précédent "du fait du repositionnement stratégique".

Hugo Brugière, PDG, déclare : "Ces comptes semestriels sont très encourageants et démontrent que Cybergun est sur la bonne voie pour atteindre l'équilibre financier. L'assainissement fort du bilan intervenu depuis la clôture de ce semestre permettra au groupe d'être totalement désendetté à la fin de l'exercice. Par ailleurs, les nombreux projets en cours, rendus possibles par la ligne de financement en fonds propres mise en oeuvre, permettent à la Direction d'être résolument optimiste sur l'avenir du groupe".

Aux Etats-Unis, Cybergun a signé un contrat majeur de distribution avec la société Evike.com, leader américain de la distribution d'AirSoft, qui est devenu son distributeur sur le marché américain, limitant ainsi les capitaux engagés pour optimiser le retour sur investissement. De même, en Asie, le groupe est désormais concentré sur une activité de gestion de contrat de distribution moins gourmande en capitaux et structurellement rentable.

Au 30 septembre 2019, Cybergun disposait de 3,3 ME de fonds propres contre 0,4 ME au 31 mars 2019 grâce aux levées de fonds réalisées au cours du semestre pour soutenir l'activité. A fin septembre 2019, Cybergun disposait également d'une trésorerie de 1,9 ME et du soutien financier de son actionnaire de référence, Restarted Investment, qui s'est engagé à couvrir les éventuels besoins de financement de l'activité au moins jusqu'à fin 2020.

Surtout, les 12 ME de dettes financières encore au bilan à fin septembre 2019 ont depuis été soldées dans le cadre de la renégociation de la dette obligataire et du remboursement anticipé de la ligne de financement accordée par ENCINA aux Etats-Unis. Le profil financier du groupe s'en trouve ainsi largement amélioré. Grâce aux fonds levés depuis la clôture du semestre et à la résolution de la problématique de la dette obligataire, le groupe s'est complétement désendetté financièrement et devrait présenter à fin 2020 un passif totalement assaini.

Le groupe a réalisé plusieurs avancées notamment sur le plan opérationnel qui porteront la dynamique commerciale des prochains mois, notamment le gain de l'appel d'offres pour le remplacement de toutes les armes de poing de l'Armée française par le manufacturier d'armes autrichien Glock GMBH conseillé par Cybergun à travers son département Spartan Military & Law Enforcement. Ce marché majeur, estimé à des dizaines de millions d'euros, porte sur la fourniture d'un minimum de 75.000 pistolets semi-automatiques Glock 17 et accessoires. L'accord prévoit une rémunération de Spartan au pourcentage sur la vente des produits manufacturés par Glock pendant la durée du contrat-cadre. Cybergun rappelle également la création de la société Arkania, en partenariat avec le Groupe Valantur, acteur français spécialisé dans la fabrication de sous-ensembles et de servitudes destinés à l'aéronautique civile et militaire. Cette filiale commune détenue à 51% par Cybergun sera notamment engagée sur la finalisation et la mise en fabrication de l'arme développée pour le compte d'un grand manufacturier d'armes, l'assemblage de répliques AirSoft 'made in France', pour les marchés militaires nécessitant une production dans un pays membre de l'OTAN via une opération d'acquisition (en cours) d'un site de production, et le développement d'un autre projet en partenariat avec un grand équipementier européen.

Le groupe évoque aussi le renforcement du portefeuille de licences avec la signature d'un contrat de licence exclusive mondiale avec la société turque Canik. Ce contrat couvre notamment la conception, la production et la distribution de calibres 4.5mm et 6mm pour les marchés civil et militaire.

"L'impact de la crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19 et ses répercussions sur l'économie mondiale sont encore difficiles à appréhender. Comme annoncé le 16 mars 2020, la société a mis en oeuvre un plan de continuité d'activité, via un recours généralisé au télétravail et au mécanisme de l'activité partielle, tout en sécurisant ses approvisionnements. Dans ce contexte, la société ne communique aucun objectif chiffré pour l'exercice en cours", conclut Cybergun.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.