Cybergun : point sur les 'leviers mis en oeuvre'

Cybergun : point sur les 'leviers mis en oeuvre'
Logo de la société Cybergun.

Boursier.com, publié le jeudi 04 juin 2020 à 08h44

Cybergun présente les avancées opérationnelles et financières rendues possibles grâce aux tirages sur la ligne de financement en obligations convertibles ou échangeables en actions nouvelles ou existantes (OCEANE) auprès du fonds d'investissement European High Growth Opportunities Securitization Fund géré par le groupe Alpha Blue Ocean (ABO). Fin 2019, CYBERGUN a fait le choix de traiter durablement ses problèmes structurels de financement par une restructuration en profondeur de sa dette obligataire et des "autres dettes financières héritées de l'ancienne Direction Générale", dans le cadre d'un plan validé début 2020, et de mettre en place une ligne de financement en fonds propres d'un montant maximum de 92 ME sur une période de 96 mois.

A ce jour, les différents tirages ont permis à Cybergun de lever un total de 9,8 ME, affectés à :
- Reconstituer des stocks stratégiques, pour environ 6,8 ME, afin de pouvoir accompagner la relance commerciale après avoir fortement abaissé son point mort durant la restructuration financière ;
- Couvrir les frais générés par la restructuration financière, pour environ 0,4 ME, et ainsi éliminer une dette obligataire "insupportable" de plus de 9 ME ;
- Rembourser par anticipation la ligne de financement bancaire accordée par ENCINA aux Etats-Unis, à hauteur de 1,5 ME, contribuant à réduire de 400 KE les frais financiers en année pleine ;
- Renforcer la trésorerie à hauteur de 1,1 ME.

"A la demande de la société et afin de témoigner de sa volonté de transparence vis-à-vis des actionnaires, une mission de vérification de l'utilisation des fonds a débuté et se poursuivra pendant toute la durée du contrat avec un rapport présenté aux actionnaires lors de l'assemblée générale d'arrêté des comptes", ajoute le groupe. La trésorerie disponible tient compte d'une utilisation moins importante que prévu initialement de la ligne de financement, notamment en raison de l'allongement des délais de développement de certains projets stratégiques dans le contexte de crise sanitaire.

Les capacités résiduelles de tirage seront ainsi affectées au déploiement des nombreux projets du groupe, aussi bien sur le segment civil que militaire et de l'entrainement des forces. Le groupe communiquera "dès que possible" sur ses différents projets.

Par ailleurs, la société a décidé de ne pas solliciter de prêt garanti par l'Etat (PGE). Cybergun ne souhaite pas se réendetter et préfère assurer son développement sur sa ligne de financement et le soutien financier de son actionnaire de référence, Restarted Investment, qui s'est engagé à couvrir les éventuels besoins de financement de l'activité au moins jusqu'à fin 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.