Cybergun reste recherché

Cybergun reste recherché
Internet-Web-Cybercafé

Boursier.com, publié le vendredi 08 décembre 2017 à 10h55

Cybergun reste très entouré en cette fin de semaine. Le titre du spécialiste des armes factices gagne encore près de 15% à 1,28 euro après s'être envolé de 71% jeudi. Les volumes sont encore au rendez-vous puisque plus de 4,5 millions de pièces ont déjà été négociées peu avant 11 heures, soit environ 36% du tour de table.

Quelques jours après avoir remporté deux contrats avec la Police Nationale et la Gendarmerie Nationale française, le groupe a indiqué HIER qu'il était en négociations avancées pour signer plusieurs contrats en Afrique suite à un partenariat avec Sofexi, filiale du Groupe Marck.

Cybergun a également annoncé avoir engagé avec l'un des principaux fabricants mondiaux d'armes la phase 2 d'un contrat de co-développement suite au succès de la 1ère phase de développement financée intégralement par le partenaire. Cette 2ème phase, toujours financée intégralement par le partenaire, rapproche Cybergun de son objectif ultime pour ce contrat: entrer en phase de production de ce produit qui devrait générer plus d'une dizaine de millions d'euros par an sur une durée d'environ 10 ans.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Cybergun reste recherché
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    de la censure, encore de la censure, toujours de la censure sur le Forum Orange.
    Et bien puisque sur la rubrique Finance, un bug est là ...... moi aussi
    référence à l'article :
    Les Républicains : Bertrand estime qu'"il aurait pu gagner" face à Wauquiez
    Statut : refusé
    Il y a 17 minutes
    le 08 12 2017 à 10 16

    Moi j'aime bien M. Bertrand tant son expression donne le fond de sa pensée. Sa coiffure soyeuse, à elle seule, donne le sens de ses idées : fuyant. Identique à son sourire béat que semble supporter difficilement, malgré tous leurs efforts les doubles et triples mentons qui vont pourtant rechercher le renfort de la base du cou.
    Il est toujours brillant dans ses déclarations comme peut l'être la trace laissée par une limace quand elle se fait sa salade. Il a ce comportement typique du cloporte habitué à vivre en sous sol quand il pratique ses rituels francs de maçons en construisant son domaine de vie autour de ses propres crottes. Ses neurones miroir fondent donc par mimétisme un environnement glauque, cafardeux, sordide, suintant et dégoulinant de suffisance.