Damartex recentre son activité face à la crise

Damartex recentre son activité face à la crise©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 09 juin 2020 à 17h41

Damartex, fortement impacté par la crise du Covid-19 qui a obligé la fermeture de 170 magasins pendant deux mois et entrainé un ralentissement sensible de son activité (-23,9% de mars à mai), s'attend à de lourdes pertes pour son exercice annuel. Cette situation exceptionnelle, qui fait suite à deux années marquées par des mouvements sociaux en France, incite Damartex à accélérer sa transformation initiée avec le plan 'Transform to Accelerate'. Ce plan stratégique se concentre sur 5 axes, la modernisation de l'image, la transformation digitale, le développement des nouvelles activités, la priorité à l'agilité, et la mise en oeuvre de l'ambition RSE. Ce plan avait commencé à produire ses premiers effets au premier semestre de l'exercice 2019-2020 avec un retour de la croissance et une amélioration notable du résultat opérationnel courant. Fort de ce constat encourageant avant la crise sanitaire et pour relancer cette dynamique positive malgré la crise actuelle, Damartex a pris de nouvelles décisions.

Damartex a annoncé son intention de recentrer son portefeuille d'activité sur un nombre restreint de marques afin de pouvoir assurer les investissements nécessaires à leur modernisation et à leur transformation digitale. Demandant des investissements trop conséquents pour assurer leur repositionnement, les marques La Maison du Jersey, Delaby et Jours Heureux, verront leur activité s'arrêter d'ici juin 2021. Damartex s'appuiera alors sur trois pôles "équilibrés et robustes" : le pôle Fashion composé de Damart, Afibel et Xandres, le pôle Home & Lifestyle intégrant 3 Pagen, Coopers of Stortford et Vitrine Magique, et enfin le pôle Healthcare récemment créé et composé de Santéol et Sedagyl.

Pour supporter le plan stratégique et accélérer l'agilité et l'efficacité de ses différentes marques, Damartex a initié aujourd'hui un processus d'information-consultation auprès des différents CSE (Comité Social & Economique) du groupe. Il envisage la mutualisation de plusieurs services (Conception et mise sur le marché de l'offre produits, édition et fabrication des catalogues) et des collaborations renforcées entre les différentes marques. La logistique catalogue dont l'activité a été sensiblement réduite depuis 5 ans serait externalisée. Enfin, après une revue du portefeuille, la fermeture de 3 magasins Damart en France est envisagée. À l'issue de la consultation, ces projets de recentrage et de réduction de coûts entraineraient la suppression de 195 postes dont 159 France (où 25 nouveaux postes seront également créés).

Damartex indique qu'il "mettra tout en oeuvre pour minimiser l'impact sur l'emploi et donner un accompagnement de qualité à tous ses collaborateurs".

Au-delà de ces ambitions stratégiques devant permettre de retrouver une croissance rentable et durable, le groupe doit également faire face aux difficultés immédiates dues au coronavirus. Damartex est ainsi en discussion avec ses partenaires bancaires pour la renégociation de ses covenants et la mise en place d'un Prêt Garanti par L'État (PGE) de 80 ME. L'issue de ces discussions est prévue avant la fin du mois de juin 2020. L'obtention du PGE doit permettre au groupe de faire face à ses échéances de trésorerie à court terme et s'inscrit dans un scénario d'une nouvelle pandémie en fin d'année 2020.

De manière à financer son plan stratégique, le groupe propose de réaliser une augmentation de capital d'environ 30 ME avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires d'ici la fin de l'année, sous réserve des conditions de marché. Cette opération a reçu le soutien de l'actionnaire de référence et le comité exécutif y participera également.

Enfin, la structure du bilan pourrait être renforcée par la cession d'actifs non productifs à hauteur de 15 ME.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.