Danone : "la situation est-elle si critique pour les minoritaires" s'interroge Phitrust

Danone : "la situation est-elle si critique pour les minoritaires" s'interroge Phitrust©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 17 février 2021 à 07h16

Les investisseurs présents dans la Sicav Phitrust Active Investors France, actionnaire de Danone depuis 2003, se sont réunis pour faire le point sur la crise de gouvernance très médiatisée de Danone. Ils ont tenu à faire part de leur incompréhension face aux demandes exprimées publiquement par certains actionnaires et par les "fuites" faisant état de dissensions dans le Conseil d'administration.

Les investisseurs présents dans la Sicav Phitrust Active Investors France, actionnaire de Danone depuis 2003, se sont réunis pour faire le point sur la crise de gouvernance très médiatisée de Danone. Ils ont tenu à faire part de leur incompréhension face aux demandes exprimées publiquement par certains actionnaires et par les "fuites" faisant état de dissensions dans le Conseil d'administration.

Gouvernance : La séparation des fonctions n'est-elle qu'un prétexte ?

1/ Historiquement, la société Danone a toujours privilégié la réunification des fonctions (PDG), couplée depuis plusieurs années avec la nomination du Directeur Général Délégué comme administrateur.

2/ Dans une société de droit français à Conseil d'administration, la décision de séparer ou de réunir les fonctions de Président et de Directeur général est prise par le Conseil. En 2017, le Conseil d'administration de Danone, présidé par Franck Riboud, a décidé de réunir à nouveau ces fonctions (séparées depuis 2014) pour les confier à Emmanuel Faber. Toute décision de changement de cette organisation revient donc au Conseil d'administration, qui est le seul à même de décider de la séparation ou non des fonctions.

3/ Depuis 2003, Phitrust a insisté auprès de nombreux dirigeants d'entreprises du CAC 40, dont ceux de Danone, sur l'importance de séparer les fonctions de direction dans les grands groupes pour des raisons d'équilibre et de répartition claire des pouvoirs. L'existence d'un Administrateur réfèrent chez Danone est néanmoins un facteur certain de contre-pouvoir. Ce rôle est d'autant plus fort que sa fonction et son rôle sont inscrits dans les statuts plutôt que dans le règlement intérieur. En 2020, Phitrust a renouvelé auprès du PDG de Danone la nécessité d'inscrire le rôle de l'administrateur référent dans les statuts lors de la prochaine Assemblée générale.

4/ Tout membre du Conseil d'administration est tenu à la confidentialité des débats au sein du Conseil. Les informations distillées dans les médias sur des " dissensions " au sein du Conseil de Danone quant à la stratégie menée par son PDG ne peuvent qu'interpeller sur les causes et les objectifs de ces " fuites ", qui de fait déstabilisent l'entreprise. Divulguer des lettres privées envoyées par des actionnaires au Conseil d'administration, alors que la direction générale est dans une période où elle ne peut s'exprimer pour y répondre, conforte cette idée d'une manoeuvre déstabilisante.

Légitimité des décisions stratégiques largement approuvées jusqu'à ce jour en Assemblée Générale

1/ Le plan de transformation "Local First", évoqué publiquement depuis 2015, a été approuvé par le Conseil d'administration de Danone et annoncé le 23 novembre 2020, soit il y a 3 mois seulement. Il semble donc que les critiques formulées à l'égard de ce plan sont, soit sans fondement réel si elles sont émises par des actionnaires récents (ce plan n'ayant pas encore produit ses effets), soit sans légitimité si elles sont émises par des membres du Conseil qui ont "challengé" ce plan et l'ont adopté.

2/ Danone subit dans son activité " Eau " un ralentissement très fort lié à la crise sanitaire, qui ne remet pas en cause la pertinence de ce pôle à long terme mais pèse sur les résultats de la société aujourd'hui. Par ailleurs, le virage stratégique pris par Danone sous l'impulsion d'Emmanuel Faber (notamment avec l'acquisition de WhiteWave en 2017), même s'il n'est pas encore pleinement concrétisé dans les résultats de l'entreprise, se révèle être un axe de croissance durable. Cette stratégie a été validée par le Conseil d'administration et l'ensemble des actionnaires en Assemblée générale.

"Appuyer les stratégies de long terme est précisément ce que Phitrust met en oeuvre depuis 2003 avec les dirigeants des entreprises du CAC40. Cette relation est fondée sur un dialogue long et parfois difficile.
Actionnaire de Danone depuis 2003, Phitrust a toujours entretenu un dialogue et une écoute mutuelle constructive, même si cela a dû donner lieu à des dépôts de résolution en Assemblée générale.
Etre actionnaire responsable, c'est accompagner la nécessaire transition environnementale et sociale des entreprises. Le groupe Danone a su procéder au cours de son histoire à des virages stratégiques importants, porteurs de croissance durable, et ce tout en respectant les intérêts de l'ensemble de ses parties prenantes (et notamment ses salariés et actionnaires). La vision stratégique proposée par le Conseil d'administration de Danone, et validée par la très grande majorité des actionnaires, est pionnière depuis de très nombreuses années et vise à réconcilier l'entreprise avec les enjeux sociaux et environnementaux des territoires dans lesquels le groupe intervient.
L'AG 2021 sera l'occasion de débattre avec sérénité et plus de recul sur ces enjeux fondamentaux et sur la vision à long terme qui les englobe. Aux actionnaires de valider ou non la vision présentée par son Président-Directeur général et le Conseil d'administration" conclut Phitrust.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.