Danone : situation toujours tendue entre la direction et certains actionnaires

Danone : situation toujours tendue entre la direction et certains actionnaires©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 26 février 2021 à 16h12

Le torchon brûle toujours entre plusieurs actionnaires de Danone et la direction. Une semaine après les déclarations plutôt conciliantes d'Emmanuel Faber, la société de gestion Artisan Partners et le fonds activiste Bluebell Capital sont revenus coup sur coup à la charge contre le PDG du géant de l'agroalimentaire.

Le torchon brûle toujours entre plusieurs actionnaires de Danone et la direction. Une semaine après les déclarations plutôt conciliantes d'Emmanuel Faber, la société de gestion Artisan Partners et le fonds activiste Bluebell Capital sont revenus coup sur coup à la charge contre le PDG du géant de l'agroalimentaire.

Dans une lettre adressée aux administrateurs du groupe rendue publique ce matin, Artisan Partners, qui dit détenir 3% de Danone, affirme que les derniers résultats montrent que les performances de la société restent médiocres. "La croissance des ventes et des volumes de Danone, ainsi que sa rentabilité, continuent d'être à la traîne par rapport aux concurrents de la catégorie concernée. Les comparaisons avec les entreprises de l'industrie alimentaire transformée, au sens large et sans lien avec celle-ci, comme le montre la présentation du PDG lors de la récente réunion avec les analystes, ne sont pas pertinentes pour les catégories dans lesquelles évolue Danone".

"Il est urgent de se pencher sur la structure du conseil d'administration et sur la direction de l'entreprise. Les rôles de DG et de président devraient être scindés pour refléter une gouvernance d'entreprise moderne. Les normes de gouvernance exigent également que les dirigeants précédents quittent le conseil d'administration. Et la logique exige que les membres du conseil d'administration aient plus d'expérience dans le domaine des biens de consommation. Un nouveau directeur général non financier ayant l'expérience des biens de consommation et un historique de succès devrait être installé dès que possible pour redonner à Danone le statut élevé qu'il mérite au sein de l'élite économique française", ajoute Artisan Partners.

Hier soir, c'est Bluebell Capital qui avait à nouveau critiqué la gestion de Danone, réclamant la nomination d'un président indépendant et le recrutement d'un nouveau directeur général en dehors du groupe. Le fonds activiste estime que Gilles Schnepp, un des nouveaux administrateurs indépendants de Danone désignés en décembre, a toutes les qualités pour assumer la présidence.

Réagissant à ces déclarations, le groupe a indiqué dans une déclaration transmise à Reuters : "Danone rencontre régulièrement ses actionnaires pour dialoguer avec eux de bonne foi dans un esprit de bonne gouvernance... La prise en compte des avis des actionnaires est une priorité absolue pour l'équipe de direction et le Conseil d'Administration (qui dialoguent régulièrement avec les investisseurs)". La société a également souligné avoir fait évoluer son conseil d'administration "dans le sens d'une plus grande indépendance, avec également un plus grand nombre d'administrateurs ayant une expérience opérationnelle dans le secteur de la grande consommation".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.