Danone : sous pression

Danone : sous pression©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 30 juillet 2020 à 12h17

Le pire est probablement passé chez Danone. Le géant de l'agro-alimentaire a réalisé sur les six premiers mois de l'année un résultat opérationnel courant de à 1,7 milliard d'euros, matérialisant une marge opérationnelle courante de 14,0% contre 14,7% l'année dernière et 13,7% attendu par les analystes. Cette baisse inclut l'impact négatif pour 93 points de base des coûts supplémentaires directement liés au COVID-19 qui ont été engagés au cours du semestre pour assurer la sécurité des salariés et le maintien de la chaîne d'approvisionnement. Le bénéfice net ressort à 1,015 MdE pour un chiffre d'affaires de 12,189 MdsE, en repli de 1,1% en données comparables et de 3,6% en données publiées.

Le free cash-flow s'est établi à 929 ME, en baisse de -14,3% par rapport à l'année précédente, reflétant la contraction de la performance opérationnelle, un besoin en fonds de roulement détérioré par une augmentation des stocks et par un soutien financier aux partenaires, et des investissements en hausse, représentant 3,1% des ventes au S1 contre 2,8% l'année dernière.

Toujours pas de guidance annuelle

L'activité reste difficile à prévoir au second semestre, alors que le contexte reste volatil et que de grandes incertitudes demeurent quant à la gravité, la durée et les conséquences de la pandémie sur l'environnement macroéconomique, les conditions de déconfinement, les habitudes de consommation pour le reste de l'année. Danone n'est par conséquent pas en mesure de fournir à ce stade une mise à jour de ses perspectives financières pour l'année 2020.

Mais une amélioration est attendue

"S'il reste difficile de prévoir les conséquences de la pandémie sur l'environnement macroéconomique et les habitudes de consommation pour le reste de l'année du fait de conditions de déconfinement encore incertaines, nous sommes confiants que le deuxième trimestre aura été le trimestre le plus difficile de l'année et qu'une amélioration séquentielle sera visible au second semestre. Dans notre adaptation à ce nouveau monde créé par le COVID, nous gardons comme cap l'ambition d'une croissance supérieure durable et rentable et celle de montrer la voie pour partager la valeur créée dans un monde où les préoccupations sanitaires, sociales et environnementales guident nos actions et celles de nos marques", déclare néanmoins Emmanuel Faber, PDG de Danone.

L'action sous pression

Le titre est sanctionné après ces annonces, en repli appuyé de 6,7% à 56,3 euros à la mi-journée. Les analystes se montrent déçus par la performance du groupe au deuxième trimestre (notamment pas la division eaux) ainsi que de la prudence affichée pour le reste de l'exercice. "La marge opérationnelle courante continuera de refléter au second semestre des coûts additionnels liés au COVID-19, un effet mix défavorable et des investissements en hausse", a averti Danone.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.