Dassault Aviation cité dans les "Paradise Papers"

Dassault Aviation cité dans les "Paradise Papers"
Un jet Falcon 2000LXS de Dassault Aviation.

Boursier.com, publié le mardi 07 novembre 2017 à 09h25

Dassault Aviation reste stoïque en bourse, à 1.325,60 euros, en baisse de -0,25%, malgré les révélations du quotidien 'Le Monde', qui accuse le groupe de participer à un système de fraude à la TVA sur les jets privés en utilisant l'Ile de Man. Ces informations sont issues des "Paradise Papers", la vaste enquête menée par des équipes internationales de journalistes, sur la base d'une vaste fuite de documents émanant d'un cabinet spécialisé. La société conteste toute fraude. Le montage utilisé est détaillé par un article paru ce matin dans 'Le Monde'.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU