Dassault Aviation cité dans les "Paradise Papers"

Dassault Aviation cité dans les "Paradise Papers"
Un jet Falcon 2000LXS de Dassault Aviation.

Boursier.com, publié le mardi 07 novembre 2017 à 09h25

Dassault Aviation reste stoïque en bourse, à 1.325,60 euros, en baisse de -0,25%, malgré les révélations du quotidien 'Le Monde', qui accuse le groupe de participer à un système de fraude à la TVA sur les jets privés en utilisant l'Ile de Man. Ces informations sont issues des "Paradise Papers", la vaste enquête menée par des équipes internationales de journalistes, sur la base d'une vaste fuite de documents émanant d'un cabinet spécialisé. La société conteste toute fraude. Le montage utilisé est détaillé par un article paru ce matin dans 'Le Monde'.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.